Carcassonne11
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04/02/2017

Le logo de notre nouvelle grande région : l'Occitanie.

Logo nouveau Région.jpg
Léa Filipowicz, la Gersoise âgée de 22 ans, conceptrice du nouveau logo  et Carole Delga, présidente de la région Occitanie.

Logo nouvelle région.jpgOccitanie - 13 départements.jpg

La région Occitanie est constituée de 13 départements, certains sont sur le littoral méditerranéen, d’autres dans les terres. Chacun d’entres eux à des atouts en matière d’activité économique et touristique.

Le département de l’Ariège (09), sa préfecture est Foix.
Le département de l’Aude (11), sa préfecture est Carcassonne.
Le département de l’Aveyron (12), sa préfecture est Rodez.
Le département du Gard (30), sa préfecture est Nîmes.
Le département de la Haute-Garonne (31), sa préfecture est Toulouse, chef lieu de la région Occitanie.
Le département du Gers (32), sa préfecture est Auch.
Le département de l’Hérault (34), sa préfecture est Montpellier.
Le département du Lot (46), sa préfecture est Cahors.
Le département de la Lozère (48), sa préfecture est Mende.
Le département des Hautes-Pyrénées (65), sa préfecture est Tarbes.
Le département des Pyrénées-Orientales (66), sa préfecture est Perpignan.
Le département du Tarn (81), sa préfecture est Albi.
Le département du Tarn-et-Garonne (82) sa préfecture est Montauban.

Sur le territoire d’Occitanie, nous avons deux métropoles qui sont Toulouse et Montpellier.

11/01/2015

La France visée, la Franche touchée, la France blessée, par Jean Esparbié, sociétaire de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne.

Drapeau français.jpg

         La France visée, la France touchée, la France blessée, la France à genoux, la France bouleversée, mais la France qui est, la France qui résiste, la France qui panse ses plaies, la France qui se drape des couleurs de la République, la France qui poursuit son Histoire avec l'héritage de ses valeurs et les musiques de la Liberté. Rien ni personne ne la soumettra aux affres des folies d'une armée se réclamant de quelque doctrine injuste. Ceux qui voudraient ébranler les bases françaises jusqu'à les détruire ne réussiront pas, parce que dans ses diversités le peuple de France sait imposer sa citoyenneté. Il se lèvera toujours, comme aujourd'hui après les actes terroristes sanglants venant de transpercer des corps et des cœurs. D'une même voix, nos femmes, nos hommes, nos enfants chantent la Marseillaise de nos combats, de nos épreuves, de nos victoires pour que vive la France dans le souvenir de ceux qui ont péri pour ce qu'elle représente.

 

Jean Esparbié

Académie des arts et des sciences de Carcassonne,Jean Esparbié,la France visée,la France touchée, la France blessée

L'historien Gauthier Langlois, sociétaire de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne, rend hommage aux victimes du fanatisme, de la barbarie et aux défenseurs de l'humanisme.

Après le terrible attentat contre Charlie Hebdo, je voulais rédiger un article sur l’intolérance et le fanatisme religieux, à partir d’exemples pris dans l’Histoire du Languedoc. J’ai finalement choisi d'écrire, plutôt qu’un texte savant, un hommage aux victimes du fanatisme et de l’intolérance. Mais aussi un hommage à tous ceux qui défendent l’humanisme par leur crayon, leur plume, leurs actions. Il s’agit aussi de montrer que la barbarie et le fanatisme ne sont pas l’apanage d’une religion, d’une époque ou d’une région du monde. Mais que de tous temps et partout, des voix se sont élevées et s’élèvent pour condamner la barbarie et l’obscurantisme, et pour promouvoir l’humanisme et les droits de l’homme.
On trouvera dans le texte suivant, des références à des événements et des personnes bien connus, mais aussi des références à des événements qui se sont déroulés dans le Midi et qui n’ont pas une notoriété nationale ou internationale.  L’objectif est en effet de montrer que le combat pour l’humanisme concerne tout le monde et doit se dérouler à toutes les échelles, locale, nationale et internationale.

Gauthier Langlois.

 Langlois-Charlie.jpg
Un épisode de la Légende de Dame Carcas : la décapitation du roi Balaach pour blasphème. Dessin de Yigaël pour la bande dessinée Au fil des siècles - Histoire(s) de Carcassonne, d'après la fresque du XIIe siècle du château comtal.

Je suis Charlie

Je suis Charlie.
Je suis Socrate, empoisonné pour impiété parce que ma philosophie dérange.
Je suis Balaach, roi musulman de Carcassonne, décapité pour blasphème contre le Christ.
Je suis Béziers la cathare, la catholique, la juive et la musulmane, massacrée au nom de Dieu en 1209.
Je suis Trencavel, seigneur de Carcassonne, mort pour avoir refusé de livrer mes frères cathares à de fanatiques croisés.
Je suis ce juif de France, chassée de ma ville par le roi Philippe-le-Bel.
Je suis ce templier occitan, catalan ou parisien, emprisonné ou brûlé pour l’aveu d’un sacrilège arraché sous la torture.
Je suis Bélibaste, dernier bonhomme cathare, brûlé en 1321 pour ne pas avoir abjuré ma foi.
Je suis ce jeune protestant carcassonnais, lynché au XVIe siècle par une foule fanatique qui veut venger une profanation.
Je suis Fortuné Henry, journaliste audois condamné à trois mois de prison pour une caricature anticléricale par la justice de Napoléon III. 
Je suis ce journaliste, résistant, juif, tsigane, slave, témoin de Jéhovah, syndicaliste, communiste, handicapé, homosexuel, assassiné par les nazis pour mes idées, mon physique et mes origines.
Je suis ce militaire du 3e RPIMA de Carcassonne, agressé au nom d’Allah par un fanatique qui se prétend musulman.
Je suis tous ces innocents de Toulouse et Montauban ; de Paris, Montrouge et Vincennes ; d’Israël, de Syrie et d’Irak ; d’Algérie, de Tunisie et d’ailleurs, assassinés par des bourreaux qui se prétendent des martyrs.
Je suis Charlie.

JE SUIS CHARLIE

Je suis Chabert de Barbaira et j’accueille dans mon château de Quéribus les Bonnes-femmes et les Bonshommes cathares qui fuient l’Inquisition.
Je suis Voltaire et je dénonce l’exécution du protestant toulousain Calas.
Je suis Voltaire et je me bats pour sauver le jeune chevalier de la Barre qui a commis le « crime » de ne pas ôter son chapeau devant une procession religieuse.
Je suis ce prêtre audois, « Juste entre les nations », qui sauve des juifs de la barbarie nazie.
Je suis ces résistants musulmans qui cachent des juifs persécutés dans la mosquée de Paris.
Je suis Mohammed V, ce sultan du Maroc qui s’oppose à la législation antisémite de Vichy.
Je suis monseigneur Saliège, archevêque de Toulouse, qui demande à ses fidèles de sauver leurs frères juifs de la barbarie nazie.
Je suis un africain qui lutte contre la secte Boko Haram qui tue et viole au nom de Dieu.
Je suis Malala, jeune pakistanaise musulmane de 17 ans et je lutte pour l'éducation des femmes que refusent des talibans obscurantistes.
Je suis un militant d’Amnesty international et je me bats pour sauver une jeune chrétienne pakistanaise accusée de blasphème.
Je suis ce journaliste qui dénonce le génocide des Yézidis, des Kurdes, des chrétiens assyriens et des chiites de Syrie et d’Irak.
Je suis Dame Carcas, l’héroïne légendaire de Carcassonne, princesse musulmane résistante à la violence des Francs qui, après avoir ramené la paix, épouse par amour un chevalier chrétien.
Je suis tous ceux qui préfèrent l’amour à la haine.
Je suis Charlie. Je suis un homme. 

Gauthier Langlois,
Carcassonne le 10 janvier 2015.

 

http://paratge.wordpress.com/2015/01/10/je-suis-charlie-h...

Marche républicaine.jpg

10/01/2013

Le représentant de l'Etat, mobilisé pour l'entretien et la mise en valeur patrimoniale dans l'Aude, et notamment à Carcassonne.

République Française.jpgCarcassonne-Cité1.jpg
Communiqué de la Préfecture de l'Aude
Jeudi 10 janvier 2013

Une pétition a été lancée il y a quelques jours pour protester contre le mauvais entretien supposé de la Cité. Voici mon communiqué de presse officiel en réponse, car il me paraît normal d’apporter des éléments de réponse aux contribuables qui posent des questions.

Les services du Ministère de la culture et de la communication consacrent chaque année des sommes importantes à l’entretien et à la restauration des monuments historiques, qu’ils soient propriétés de l’État, de collectivités territoriales ou de privés. Plus de 1,5 millions d’euros ont ainsi été attribués au patrimoine audois pour l’année 2012, sans compter les crédits affectés à la cité de Carcassonne.

La cathédrale Saint-Michel a reçu depuis 2009 près de quatre millions d’euros pour sa restauration. La basilique Saint-Nazaire de la Cité a pour sa part bénéficié d’une importante campagne de restauration de 3 millions d’euros auxquels s’ajoute, pour l’année 2013, un programme d’actions de 630.000 euros dédié aux chapelles de Rodier, Radulphe et à la sacristie.

Le Centre des monuments nationaux gère à travers la France 96 monuments et a pour mission la conservation et la préservation du patrimoine ainsi que l’ouverture des sites au public. Dans le cadre d’un projet pluriannuel 2012-2014, la Cité de Carcassonne est l’un des 15 monuments prioritaires. Ainsi, 1,6 millions, euros sont consacrés à la restauration des remparts et des lices et à la mise en sécurité de la partie occidentale. Près de 300.000 euros seront consacrés en 2013 à la restauration de la façade est du château, des tours de l’Évêque et de la Marquière.

D’importants travaux de réhabilitation et de réaménagement sont également prévus sur la barbacane, la maison Danjard et la maison du Plô pour un montant d’environ 2,8 millions d’euros.

Chaque année, au titre des travaux d’entretien, plus de 30.000 euros sont consacrés à la dévégétalisation, 20.000 à la lutte contre les pigeons par l’installation de filets, sans oublier l’entretien des couvertures pour un montant de 25.000 euros.

Bien que fortement impliqué, l’État n’agit pas seul. Un partenariat large avec les collectivités locales est à l’œuvre depuis longtemps au premier rang desquels on trouve naturellement la ville de Carcassonne.

Une convention signée en 2007 pour une durée de 10 ans lie la ville de Carcassonne et le Centre des monuments nationaux au titre des lices et remparts extérieurs pour une gestion commune répartie ainsi : gros travaux assurés par le CMN, entretien, nettoyage et surveillance par la ville.

Dans cadre de l’Opération Grand Site mise en place à Carcassonne, et rien que pour l’année 2012, trois réunions du comité de pilotage, présidées par Éric Freysselinard, Préfet de l’Aude, et Jean-Claude Pérez, député-maire de Carcassonne, président du syndicat mixte de l’OGS, se sont tenues en préfecture réunissant la Région, le département, l’agglomération, la ville, les acteurs économiques de la Cité au coté des services de l’État, la dernière en date du 20 décembre 2012.

Une actualisation du plan d’actions stratégique sur la Cité de Carcassonne est en cours, des cabinets spécialisés de renommée mondiale ont été mandatés en fin d’année 2012 et rendront leur conclusion mi-2013.

Patrimoine : pour le préfet, il n'y a aucun problème à la Cité.

Journal Midi Libre
Edition de l'Aude
Jeudi 10 janvier 2013
 

Alors qu'il recevait le diplôme de sociétaire de l’Académie des arts et sciences, le préfet assure que les services de l'Etat font tout leur possible pour entretenir la Cité s'inscrivant en faux par rapport à la pétition initiée sur internet. 

Après les connexions informatiques et les réseaux sociaux d’internet, c’est dans un cadre beaucoup plus feutré et consensuel que le préfet, Eric Freysselinard, s’est exprimé publiquement sur la pétition lancée par un groupe de passionnés autour de la Cité.

Classé au patrimoine mondial de l’Humanité

http://memorix.sdv.fr/0/default/empty.gif

Mercredi soir, en effet, juste après avoir reçu le diplôme de sociétaire de l’Académie des arts et des sciences de Carcassonne, des mains de Gérard Jean, son président, le représentant de l’Etat est revenu sur la mobilisation autour du monument classé au patrimoine mondial de l’Humanité. "On voudrait nous faire croire qu’elle est dans un état lamentable et ne mériterait même pas d’être visitée. Moi, je m’y rends régulièrement, et je la trouve très belle", lâchait-il ainsi en préambule.

Opération Grand Site 

D’où un satisfecit assumé quand Eric Freysselinard a listé les actions mises en œuvre par ses services et ceux de la Ville, pour assurer l’entretien et la restauration des lieux. A commencer par l’Opération Grand Site : "Trois réunions du comité de pilotage se sont tenues en préfecture en 2012, réunissant la Région, le Département, l’Agglomération, la Ville ainsi que les services de l’État", assurait ainsi Eric Freysselinard. Qui martèle que "dans le cadre d’un projet pluriannuel 2012-2014, la Cité de Carcassonne est l’un des quinze monuments prioritaires".

1,6 M € consacrés à la restauration des remparts et des lices

Illustration avec la somme de 1,6 M€ consacrée à la restauration des remparts et des lices et à la mise en sécurité de la partie occidentale. "Près de 300 000 € seront consacrés en 2013 à la restauration de la façade est du château, des tours de l’Évêque et de la Marquière. D’importants travaux de réhabilitation et de réaménagement sont également prévus sur la barbacane, la maison Danjard et la maison du Plô, pour un montant d’environ 2,8 M€."

De nombreux projets

Sans parler de la basilique St-Nazaire qui, après avoir bénéficié de 3 M €, recevra 630 000 € pour les chapelles de Rodier, Radulphe et la sacristie. De quoi calmer les ardeurs des passionnés du patrimoine Carcassonnais n’attendant que des actes concrets ? Pas si sûr...

26/06/2009

Intronisation d'Albert Fert Prix Nobel de Physique à l'Académie


Gérard JEAN
Secrétaire Général de l'Académie
des Arts et des Sciences de Carcassonne

remet à Albert FERT
Prix Nobel de Physique 2007
originaire de Carcassonne
le diplôme de membre
de l'Académie des Arts et des Sciences

20 juin 2009

L'Académie des Arts et des Sciences reçoit la médaille de la Ville de Carcassonne


Le 20 juin 2009

Lors de la réception d'Albert FERT
Prix Nobel de Physique
originaire de Carcassonne

Monsieur Jean-Pierre PECH
Président de la Délégation Spéciale
remet à titre exceptionnel
la Médaille de la Ville de Carcassonne
à l'Académie des Arts et des Sciences