Carcassonne11
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

12/08/2011

De Francis Falcou... à Jean Guilaine : Du Collège classique de Castelnaudary à l'Institut de France.

Le 16 septembre 1959, le Collège Classique de la place Blaise d'Auriol à Castelnaudary, vit arriver, au volant de sa 4 ch Renault, un jeune enseignant chargé de compléter le service d'Histoire et géographie, avec le grade de professeur-adjoint : il se nommait Jean Guilaine.
Il allait y rester deux ans, au terme desquels, abandonnant l'enseignement secondaire traditionnel, il entra au CNRS, à l'âge de 25 ans ; la presse locale et nationale ont eu l'occasion d'évoquer longuement son éminente carrière toutes les fois qu'il a connu une nouvelle nomination et publié des ouvrages faisant autorité, en plus de 40 ans d'activités ; Fernand Braudel n'a-t-il pas dit de lui : "Jean Guilaine est l'un des Princes de la recherche historique Française".
Après son élection au Collège de France, en février 1995, il vient d'être admis à l'Institut.
En raison d'une amitié née ici, il y a 50 ans, je me plais, après lui avoir renouvelé mes compliments, à souligner qu'il n'a jamais oublié, ni "la lenga mairala", ni son Aude natale quand d'autres se rengorgeraient ; il faudra que le public Parisien s'habitue à l'accent du Midi, m'écrivait-il, quand il prenait possession de sa chaire, au Collège de France.
Il n'a pas non plus oublié le Castelnaudary de ses débuts d'enseignant puisqu'il a accepté, en dépit de lourdes obligations, de venir donner une magistrale conférence, le 16 novembre 2000 : "Guerre et violence dans la préhistoire".
Après le Conventionnel Lakanal, l'Inspecteur Général Plandé ou encore le philosophe René Nelli, l'Académicien Jean Guilaine, figurera dans la liste des éminents professeurs qui ont débuté leur carrière à notre cher et vieux Collège.

Francis Falcou.

Les commentaires sont fermés.