Carcassonne11
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

18/12/2011

Info Culture - Le Centre Joë Bousquet et son Temps a rendu hommage au compositeur Jacques Charpentier.

Dimanche, à l'Auditorium, François-Michel Rignol et ses élèves du Conservatoire à rayonnement régional de Perpignan, ont interprèté un choix de pièces extraites des Etudes karnatiques pour piano de Jacques Charpentier. A l'issue du concert, le compositeur a reçu la médaille d'honneur de la Ville de Carcassonne des mains du député-maire Jean-Claude Pérez, en présence de M. Alain Tarlier, président de la Communauté d'agglomération du Carcassonnais.

P1090831-2.jpgP1090839-1.jpgP1090849-1.jpg

Jacques Charpentier et Carcassonne

Jacques Charpentier découvre Carcassonne vers 1960, lors d’une tournée des Jeunesses musicales de France, au cours de laquelle il accompagne Cora Vaucaire et son groupe. Il compose plus tard, à la demande de Jean Deschamps, fondateur et directeur du Festival de Carcassonne, des musiques de scène pour : Les mouches, de Jean-Paul Sartre ; Meurtre dans la cathédrale, de T.-S. Eliot ; Danton, de Romain Roland ; Britannicus, de Racine. Avec sa famille, il s’installe dans la Cité et s’éprend de la beauté naturelle de la région, de sa population, de son histoire, de sa culture, riches et mouvementées. Il découvre le grand orgue de la basilique Saint-Nazaire et Saint-Celse qu’il contribue à faire classer et restaurer. Avec René Nelli, il travaille à la composition du premier opéra en langue d’oc : Béatris de Planissolas, qui sera créé en 1971 au festival d’Aix-en-Provence. À l’occasion de la commémoration du 900e anniversaire de la pose de la première pierre de la basilique, il compose l’œuvre Tu es Pierre et sur cette pierre je bâtirai mon église, à la demande de l’association des Amis de l’orgue (1996). Le 18 décembre 2011, il reçoit la médaille d’honneur de la ville des mains de Jean-Claude Pérez, député-maire, et le 11 janvier 2011, il est admis comme sociétaire de l’Académie des arts et des sciences de Carcassonne.

Gérard Jean.

Les commentaires sont fermés.