Carcassonne11
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

03/01/2012

Hommage à Henri Detours, sociétaire de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne.

Detours Henri.jpg

Hommage à Henri Detours

L’homme n’aimait pas la mise en lumière, habitué qu’il était, à l’ombre et à la discrétion. Brutalement cependant l’obscurité l’a surpris, alors que le soir de sa vie n’était pas encore tombé. Les ténèbres éternelles, injustes et cruelles, sont venues effacer la profonde empreinte de son intelligence, les traces de son immense érudition, en même temps qu’elles brisaient les forces de son interminable labeur, les portes de ses réseaux d’influence, son cœur enfin, qui battait constamment au rythme du respect d’autrui, de l’amitié profonde ou du secret pouvoir mis sans échange ni concession à la disposition de la collectivité.

Notre très cher collègue Henri Pierre Marie Detours, trop tôt disparu, est né à Cailhau près de Limoux, le 29 août 1933. Il est décédé à Pessac, dans le département de la Gironde, le 20 décembre 2011. Le jour même il nous adressait une sympathique lettre. Je suis impatient et plein de joie nous disait-il, à l’idée d’assister le 11 janvier prochain à l’assemblée générale de l’Académie au sein de laquelle vous m’avez reçu avec chaleur et bonté le 10 février 2011. Peu d’entre-vous auront eu l’occasion d’apprendre à connaître Henri Detours, tellement sa présence aux séances mensuelles était sobre et distinguée. Récemment, il avait été séduit par la communication de notre éminent collègue André Bonnery, et comme il le faisait toujours avec une suprême élégance, il nous avait fait part de son plaisir doublé d’admiration.

Henri Detours, brillant gestionnaire de formation, fervent catholique de conviction, avait mis son énergie au service des religieuses au moment de la reconstruction du monastère de Prouilhe. Il souhaitait nous intéresser à cette exaltante expérience économique vécue politiquement au sein de la communauté dominicaine. Il n’aura pas eu le temps de donner à l’Académie l’essence de son savoir. Nos regrets en sont profondément attristés.

Il détenait de précieux et rarissimes albums photographiques renfermant les portraits identifiés des personnages notables audois du XIXe siècle. Avec bienveillance il avait entendu suffisamment à temps nos conseils de faire numériser et sauvegarder par les Archives départementales le patrimoine commensurable de sa famille.    

Élève du lycée Janson-de-Sailly, Henri Detours était diplômé de la faculté de Droit et de l’Institut d’études politiques de Paris. Marié à Isabelle Triniac le 21 décembre 1963, il eut cinq enfants. Haut fonctionnaire, il fut chargé de mission au cabinet du secrétaire d’état Charles de Chambrun et directeur des informations générales du Centre national du commerce extérieur.

Il partageait sa résidence entre le domaine du Pont du Sou près de Cépie, dans notre département, et l’hôtel particulier qu’il occupait, place du Champ de Mars à Bordeaux. Dans cette grande métropole, il fut directeur général de la Chambre de commerce et d’industrie de 1973 à 1996, il présida l’Association des secrétaires généraux des chambres de Commerce et d’industrie françaises, puis il devint consul du Venezuela, de 1998 à 2007.

Henri Detours s’était présenté aux élections législatives dans la 3e circonscription de l’Aude sous l’étiquette « Centre progrès et démocratie moderne ». Titulaire de distinctions étrangères et militaires, il était chevalier des Palmes académiques, chevalier de l’Ordre national du Mérite. Il avait reçu la croix de chevalier de la Légion d’honneur en 1996, des mains d’Alain Juppé son grand ami, alors que ce dernier était Premier ministre de la République.

Gérard JEAN
Président de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne.
3 janvier 2012.
  

Les commentaires sont fermés.