Carcassonne11
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04/12/2012

Communication de M. Henri Canal, du mercredi 12 décembre 2012.

La triple dynastie des seigneurs légitimes
de Belpech-Garnaguès
Henri Canal
Docteur d'Etat ès Lettres et Sciences humaines
Docteur en Psychologie, Philosophie et Sociologie.

L'Académie des arts et des sciences de Carcassonne, Gérard Jean, son président, vous invitent à honorer de votre présence la communication publique, libre et gratuite, qui sera donnée le mercredi 12 décembre 2012, à 17 heures, par Monsieur Henri Canal, Docteur d'Etat ès Lettres et Sciences humaines, Docteur en Psychologie, Philosophie et Sociologie, sociétaire de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne, dans la salle habituelle des séances, à l'Auditorium - chapelle de l'ancien collège des Jésuites - rue des Etudes à Carcassonne.

2012.12.12 - Invitation communication Canal.jpg

Après Garnac et Pech-Viél, la baronnie archiépiscopale de Belpech-Garnaguès a connu trois dynastie seigneuriales d'authentique petite noblesse rurale régulièrement transmise, en continu, dans leur double château.
1° - Dynastie des fondateurs Fort, de vers 900 à 1360. Les combats entre catholiques et cathares y sont acharnés. Une princesse cathare de leurs rangs, Guillerme/Guillelme Fort, se fait religieuse au couvent de Prouilhes, le 15 mai 1211, sauvant ainsi son village des bûchers de l'inquisition. L'acte de partage de décembre 1250, entre les seigneurs frères Hugues IVn Raymond IV et Sicard III, est équitable.
2° - Dynastie des de Mauléon-Barousse, de 1360 à 1672, dont le nom a été déjà imposé, par Mascarose, aux de l'Isle-Jourdain qui sont légitimes. Le catholicisme bellopodien est consolidé. L'aide de François de Roquefort-Viviès permet de combler quelques dépenses. L'installation se fait, vers 1530 (3e incendie du château d'en-haut), dans le château de Mauléon d'enbas qui sert de refuge.
3° - Dynastie des de Montlezun Pardiac Campagne d'Armagnac, de 1672 à 1787, qui ne parvient pas à redresser l'endettement seigneurial, malgré les efforts, répétés, des femmes du château, souvent seules, et, tout particulièrement de Catherine, Françoise, Charlotte Mahe de Labourdonnais (épouse de Louis Hercule de Montlezun, fréquemment occupé à Versailles). Elle est la mère du dernier héritier de Belpech, un double fils unique : Pierre Jean Jacques pour les descendants Maloins et Louis Elisabeth pour les Bellopodiens. Cet exilé malgré lui a fini ses jours en 1852, au château de sa fidèle compagne des épreuves, Emilie Boussost de Campels de Bazillac, décédée en 1842 à Tostat. La descendance légitime de ces Belpech existe encore, par cousinage direct abondant en France, en Espagne, en Allemagne, au Québec.
 

Commentaires

Bonjour,

Ne pouvant me rendre à cette conférence, je vous demande si M. Canal laissera des notes concernant son exposé. Dans l'affirmative comment me les procurer

D'avance merci

Cordialement
Thierry de Mauléon

Écrit par : Thierry de MAULEON | 12/12/2012

Les commentaires sont fermés.