Carcassonne11
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

05/04/2014

Les sociétaires de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne écrivent et publient : Le Bataillon Minervois, par Claude Subreville.

LE BATAILLON MINERVOIS
Association du Patrimoine de Rustiques
Claude SubrevilleBataillon Minervois.jpg
Ouvrage consultable à la Bibliothèque de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne.
Disponible chez l'auteur ou à l'Association du Patrimoine de Rustiques.

Le 8 mai 2012, rassemblés pour commémorer l'Armistice du 8 mai 1945, nous écoutions en silence Henri Miquel, président des Anciens du bataillon Minervois, prononcer son discours, entouré de ses amis et compagnons. A plus de 85 ans, il avait su retenir l'attention de tous. Dans ces instants de recueillement, une petite idée germait dans nos têtes, Claude et moi-même : faire mieux connaître cette épopée vécue par ces jeunes hommes en 1944 et organiser une soirée en leur présence : un témoignage vivant du Bataillon Minervois.
Le 10 novembre 2012, la soirée eu lieu au Foyer Municipal de Rustiques, en présence de 9 compagnons du Bataillon Minervois. Plus de 170 personnes, pendant deux heures ont écouté M. Miquel et ses amis nous parler de leur jeunesse et de ce qu'ils avaient ressenti à vingt-ans.
A la suite de cette soirée, Claude Subreville a poursuivi méthodiquement les recherches, rassemblant témoignages et documents. Ce livre n'a pas la prétention d'écrire l'histoire du Bataillon Minervois. L'auteur est resté fidèle à l'esprit de cette soirée : comment a-t-on vécu l'occupation allemande dans nos villages du Minervois, à Caunes, Rieux, Rustiques, Tourouzelle ? Pourquoi des jeunes de nos villages se sont ils engagés ? Qu'ont ils fait exactement ? Et qu'en pensent-ils aujourd'hui ?
La lecture de ce livre est fort agréable, car il fourmille de petites histoires, nous fait vivre le quotidien de ces jeunes du Minervois. Il est agrémenté de nombreux documents, de témoignages et de photos d'époque.

Henri Ruffel.

Les commentaires sont fermés.