Carcassonne11
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/08/2014

Monsieur Edward de Lumley, administrateur du château et des remparts de la Cité de Carcassonne, est admis au sein de l'académie des arts et des sciences.

M. Edward de Lumley, né à Marseille le 28 mai 1967, maître en Droit public, titulaire du Diplôme d'études supérieures spécialisées d'administration et de gestion publique ; ancien directeur de l'Alliance française à Ekaterinbourg, attaché de coopération et d'action culturelle pour la région de l'Oural ; ancien directeur de l'Institut français de Saint-Pétersbourg ; haut fonctionnaire du Centre des monuments nationaux ; actuellement administrateur du château et des remparts de la Cité de Carcassonne ainsi que de la forteresse de Salses dans les Pyrénées-Orientales ; en résidence dans notre ville ; a été reçu sociétaire de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne au cours de la séance mensuelle du mercredi 11 juin 2014.
Monsieur Edward de Lumley est chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres. C'est le fils du célèbre préhistorien Henry de Lumley, membre de l'Institut de France, concepteur en particulier du magnifique et réaliste musée de Tautavel.

De Lumley Edward.jpgPhotographie : Gérard Jean.

21/08/2014

Calendrier prévisionnel des activités et communications publiques de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne.

Académie des Arts et des Sciences
de Carcassonne

Fondée en 1836
Logo Académie.jpg

 Calendrier des Activités et Communications publiques

 

 Mercredi 10 septembre 2014

Aude Viguier

Exemple d’une sauveté dans l’Aude, Leuc et Villefloure.

L’église Sainte-Foy de Licairac - L’église Saint-Etienne de Casals.

 

 Samedi 13 septembre 2014

Jean-Louis Bonnet

15 heures - Caserne Laperrine à Carcassonne - Inscription obligatoire

Conférence sur l’histoire de la caserne, puis visite des lieux.

 Samedi 20 septembre 2014

Jean-Louis Bonnet

Journées européennes du Patrimoine

Du jardin du Calvaire au jardin des Plantes

15 heures - Promenade guidée.

 

 Dimanche 21 septembre 2014

Jean-Louis Bonnet

Journées européennes du Patrimoine

15 heures - Visite du domaine de Prat-Mary, route de Limoux.

 Mercredi 8 octobre 2014

Marie-Hélène Melendez

Des Refuges et Colonies d’enfants aux Camps d’internement :

État des lieux de l’Exode espagnol de 1939 dans l’Aude.

  Vendredi 10 octobre 2014

Jean-Louis Bonnet

Conférence sur la Libération de Carcassonne

18 heures 15, Auditorium, 16, rue des études à Carcassonne.

 Mercredi 12 novembre 2014

Claude Subreville

Le Bataillon Minervois

Ces jeunes engagés volontaires qui ont tout donné pour libérer la France

et anéantir l’ennemi.

 Mercredi 10 décembre 2014

Auguste Armengaud et Jean Fourié

Les moyens de transport dans la vallée de l’Aude

 Mercredi 14 janvier 2015

En collaboration avec le Musée des beaux-arts de Carcassonne

Anne  Réby

Conférencière nationale, historienne de l’art

L’estampe et la gravure au 20e siècle.

15 heures 30 - 17 heures - Auditorium, 16, rue des études à Carcassonne

178e Assemblée générale de l’Académie des arts et des sciences de Carcassonne

17 heures - 18 h. 30 - Auditorium, 16, rue des études à Carcassonne.

 

 Mercredi 11 mars 2015

Lucien Ariès

Un Audois dans l’enfer de 14 !

17/08/2014

Commémoration du soixante-dixième anniversaire de la Libération de Carcassonne (août 1944).

 académie des arts et des sciences de carcassonne,ville de carcassonne,service du patrimoine,massacres de baudrigues,buste de jean bringer,fusillade du quai riquet,19 août 2014,20 août 1944académie des arts et des sciences de carcassonne,ville de carcassonne,service du patrimoine,massacres de baudrigues,buste de jean bringer,fusillade du quai riquet,19 août 2014,20 août 1944académie des arts et des sciences de carcassonne,ville de carcassonne,service du patrimoine,massacres de baudrigues,buste de jean bringer,fusillade du quai riquet,19 août 2014,20 août 1944académie des arts et des sciences de carcassonne,ville de carcassonne,service du patrimoine,massacres de baudrigues,buste de jean bringer,fusillade du quai riquet,19 août 2014,20 août 1944académie des arts et des sciences de carcassonne,ville de carcassonne,service du patrimoine,massacres de baudrigues,buste de jean bringer,fusillade du quai riquet,19 août 2014,20 août 1944
académie des arts et des sciences de carcassonne,ville de carcassonne,service du patrimoine,massacres de baudrigues,buste de jean bringer,fusillade du quai riquet,19 août 2014,20 août 1944académie des arts et des sciences de carcassonne,ville de carcassonne,service du patrimoine,massacres de baudrigues,buste de jean bringer,fusillade du quai riquet,19 août 2014,20 août 1944académie des arts et des sciences de carcassonne,ville de carcassonne,service du patrimoine,massacres de baudrigues,buste de jean bringer,fusillade du quai riquet,19 août 2014,20 août 1944
Gérard Larrat, maire de Carcassonne, et Jocelyne Bringer
devant le buste mis en place sur le palier de l'hôtel de ville.
Photographies : Gérard Jean.

Un buste de Jean Bringer dévoilé en mairie

Les cérémonies commémoratives du massacre de Baudrigues, au cours duquel les Allemands ont exécuté 14 hommes et femmes, membres de la Résistance le 19 août 1944, se sont déroulées ce matin en présence d'un membre de la famille de Jean Bringer, l'une des victimes qui fut le chef départemental des résistants.

Jocelyne Bringer, belle-fille du résistant était particulièrement émue au cours de la commémoration dans la petite clairière, où 70 ans plus tôt, les Allemands ont fait exploser un entrepôt d'explosifs et ont ainsi massacré ces résistants.

Quelques minutes plus tard, elle participait à la mairie de Carcassonne à une cérémonie au cours de laquelle a été dévoilé un buste de Jean-Bringer, réalisé en 1945 par Hélène Cannac, épouse du docteur Cannac. Un buste donné par la veuve de Jean Bringer, âgée de 95 ans, et demeurant au Bousquet-sur-Orb.

Journal L'Indépendant
Edition du 19 août 2014.

 Mardi 19 août 2014

La Ville de Carcassonne,
Le Service du Patrimoine,
L'Académie des arts et des sciences de Carcassonne,

Vous invitent à honorer de votre présence :

La commémoration du soixante-dixième anniversaire de la Libération de Carcassonne.

Programme :

9 heures 30 - Clairière de Baudrigues - Roullens - Route de Limoux
Cérémonie officielle,
en présence des autorités, civiles, militaires et religieuses.

°°°°°

10 heures - Clairière de Baudrigues - Roullens - Route de Limoux
"Les massacres de Baudrigues"
Exposé par Jean-Louis Bonnet.

Il est recommandé aux personnes intéressées d'arriver à Baudrigues avant 9 heures 30, pour assister à la cérémonie officielle et ne pas troubler son déroulement.

Baudrigues.jpg

12 heures - Hôtel de Ville de Carcassonne - Rue Aimé Ramond
Installation officielle du buste de Jean Bringer,
donné par Madame Claire Minerve-Bringer,
et remis à la Ville de Carcassonne, par Jean-Louis Bonnet.

Buste Jean Bringer1.jpg

17 heures - Rendez-vous, route Minervoise à Carcassonne,
devant l'immeuble n° 1
"La fusillade du quai Riquet"
Evocation de l'exécution de 22 civils par une colonne allemande,
le 20 août 1944.
Visite guidée du quai Riquet, par Jean-Louis Bonnet.

Paul Detours, organiste de la collégiale de Montréal, sociétaire de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne, reçoit la médaille d'or diocésaine.

 Detours Paul.jpg
Paul Detours, au centre, entouré de Philippe Lefebvre et de Mgr Alain Planet,
évêque de Carcassonne et Narbonne.

Photographie : La Dépêche du Midi.

PAUL DETOURS, 50 ANS DE PASSION POUR L'ORGUE DE MONTREAL !

D'abord il y eut ce concert, le 29e offert par Philippe Lefebvre et ses invités vendredi soir en la collégiale de Montréal. Un concert exceptionnel. «Le plus fascinant de tous ceux que nous avons eu la chance d'écouter avec cet instrument magique, confie un habitué. Et pourtant les précédents étaient déjà formidables». Un peu comme si les organistes, le public et le gigantesque buffet de l'instrument voulaient rendre hommage à un monument de l'orgue : Paul Detours. Un musicien hors du commun qui reçut ce soir-là, des mains de l'évêque de Carcassonne, Mgr Planet, la médaille d'or diocésaine. Plus qu'une reconnaissance, une forme de béatification pour Paul Detours qui a tenu le clavier de la collégiale durant plus de 50 ans et qui reste encore fidèle au poste tous les dimanches.
Digne représentant d'une dynastie, il a succédé à son père, comme le rappelait l'abbé Garrouste dans son discours d'introduction. C'est à Paris, où il menait de brillantes études de piano, que Paul Detours va rencontrer l'immense organiste et compositeur Marcel Dupré, titulaire du grand orgue de Saint-Sulpice, un ami de son père. Dès lors, l'orgue fut pour lui une révélation. Il rencontrera plus tard, un autre immense talent de l'orgue, Pierre Cocherau, titulaire du clavier de Notre-Dame de Paris. Entre les deux hommes va naître une belle histoire d'amitié, qui constituera le point de départ du renouveau de l'instrument Montréalais.

Un des plus beaux orgues de France.

Paul Detours va fonder en compagnie d'amis le comité des orgues de la collégiale de Montréal. Avec le soutien de la municipalité de l'époque, sous l'impulsion du maire Jean Loubet, également président du comité pour rénover cet instrument, il va initier en 1970 un travail qui a fait de l'orgue de la collégiale l'un des plus beaux de France, qui ne cesse de fasciner les mélomanes.
Pendant plus de 20 ans, Pierre Cochereau, qui habitait alors dans le village, va donner des concerts pour faire connaître l'excellence de cet instrument. Il confiera ensuite le flambeau à son successeur, à Notre-Dame et par là-même à la collégiale, Philippe Lefèbvre, qui continue l'œuvre de son prédécesseur.
Paul Detours quant à lui, dans toute sa modestie mais avec son immense talent, continue à donner une voix à ce magnifique instrument tous les dimanches. Unanimement apprécié pour sa modestie et ses qualités humaines, devant son clavier caché par le buffet historique de l'orgue il continue à faire vibrer cet instrument qui donne une note solennelle à chaque office. Son talent d'artiste mais aussi ses capacités de fédérateur ont permis de contribuer au rayonnement de cette pièce exceptionnelle du patrimoine local.
Paul Detours vit une passion exceptionnelle pour l'orgue et en particulier celui de la collégiale de Montréal, dont il a fait l'un des plus en vue de l'Hexagone.

La Dépêche du Midi
Edition du 11 août 2014
Montréal orgue.jpg