Carcassonne11
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/04/2015

Info-Culture : L'Association Achille Laugé consacre au peintre la journée du 13 juin 2015.

Laugé Achille - 13 juin 2015.jpg

29/04/2015

Info-Culture : Publication du Bulletin 2014, de l'Association archéologique des Pyrénées-Orientales.

Archéo66 - Bulletin 2014-1.jpgArchéo66 - Bulletin 2014-2.jpg
Ouvrage disponible auprès de l'Association archéologique des Pyrénées-Orientales
74, avenue Paul Alduy - 66100   Perpignan
contact@archeo-66.com
Consultable à la bibliothèque de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne

28/04/2015

Info-Culture : Le Théâtre Na Loba de Pennautier présente une évocation de l'écrivain-paysan Michel Maurette, par Jean Esparbié.

Na Loba - Logo.jpg
 Théâtre Na Loba de Pennautier

Jeudi 30 avril 2015 à 20 heures 30

« Evocation de l’écrivain-paysan

MICHEL MAURETTE »

Par Jean Esparbié
Sociétaire de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne

 Ce "Paysan dans l'âme et poète dans l'esprit" nous laisse une œuvre au style d'une originalité évidente"

La plume nette… , il savait la tremper dans l'encre appropriée, ni trop grassement terrienne ni trop romanesque " (J. Robinet).

Ses récits sont "tirés de son expérience humaine " dont "les pages qui la composent traduisent des pulsations secrètes ".

Lectures de l’œuvre par Valérie Schlee

Accompagnement musical de Vincent Prost.

 Entrée libre

Maurette Michel.jpgacadémie des arts et des sciences de carcassonne,michel maurette,jean esparbié,théâtre na loba,pennautier

23/04/2015

Les sociétaires de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne écrivent et publient : Moi, Alexandre Gendarme, directeur du bagne, par Franck Sénateur.

Franck Sénateur
MOI, ALEXANDRE GENDARME, DIRECTEUR DU BAGNE
Format 20 X 20, 40 pages, 2015
Gendarme-Sénateur2.jpgGendarme-Sénateur1.jpgGendarme-Sénateur3.jpg
Ouvrage disponible chez l'auteur :
fsenateur@club-internet.fr
Consultable à la bibliothèque de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne.

Ouvrage recommandé : Lauragais, histoire et anecdotes, par Hugh Nicklin

Hugh Nicklin
LAURAGAIS
Histoire et Anecdotes
format 15 X 21, 360 pages, 2015, 24 €
Lauragais-Nicklin1.jpgLauragais-Nicklin2.jpg
Ouvrage disponible chez l'auteur :
hdjnicklin@wanadoo.fr
Consultable à la bibliothèque de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne.

Info-Culture : Le peintre Colin Painter expose à la Maison du Chevalier.

MAISON DU CHEVALIER
Galerie d'Art Contemporain
56, rue Trivalle à Carcassonne
Colin Painter
Peintre
Cadres Fortuits
Vernissage en présence de l'artiste le
Vendredi 24 avril 2015, à 18 heures.

Colin Painter1.jpgColin Painter2.jpgColin Painter3.jpg

22/04/2015

REMISE DU PRIX DES ARTS ET SCIENCES JOSEPH POUX 2014, AU CONSEIL DEPARTEMENTAL DE L'AUDE.

 2015.04.21 - Prix Joseph Poux.jpg
Les lauréats et les nouveaux conseillers départementaux réunis
pour la remise du Prix des Arts et Sciences Joseph Poux 2014.
Photographie : Gérard Jean

Prix des Arts et Sciences Joseph Poux
Année 2014

Jean-Louis Escudier
Premier Prix - 2500 €

Sociétaire de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne
Thèse de doctorat en Histoire

"Contribution à l'Histoire des rapports économiques de genre.
Application à la viticulture française (1850-2010)".

Escudier Jean-Louis1.jpg
Jean-Louis Escudier - 1er prix des Arts et Sciences Joseph Poux
Sociétaire de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne.
Photographie : Gérard Jean

L'histoire des femmes est un domaine de recherches relativement récent, qui ne s'est véritablement imposé que dans les années 1970. La thèse que Monsieur Jean-Louis Escudier consacre à l'histoire des rapports économiques de genre (dans le domaine de la viticulture) est un travail scientifique en tout point remarquable et contribue largement à renouveler l'approche que nous pouvons avoir du travail féminin et du statut social et économique de la femme dans le milieu agricole.
S'appuyant sur des sources documentaires de diverses natures (comptabilités d'exploitation viticoles ; archives judiciaires, administratives et syndicales ; publications professionnelles ; témoignages de viticultrices, etc.), M. Escudier s'est efforcé de croiser l'évolution du rapport salarial avec les transformations des rapports économiques de genre. Dans un premier temps (de 1850 à 1914), on assiste à la construction historique de la partition sexuée des tâches viticoles, de l'emploi intermittent et de la rémunération des ouvrières viticoles au demi-salaire des ouvriers. Entre 1914 et 1945, l'instauration d'un enseignement ménager, loin d'être un facteur de formation professionnelle, conduit au repli des femmes sur la sphère domestique ; quant à leur salaire, il reste toujours inférieur de 50 % à celui des hommes. Depuis 1945, la nouvelle norme salariale (salaire féminin à 80 % du salaire masculin), la généralisation des conventions collectives agricoles, l'accès plein et entier des jeunes filles à l'enseignement technique modifient peu à peu la donne. L'évolution du statut de la viticultrice s'inscrit inévitablement dans l'évolution du corps social.
En conférant ce prix à Monsieur Jean-Louis Escudier, le Conseil départemental de l'Aude récompense un ouvrage de grande qualité qui nous permet d'appréhender l'histoire de la viticulture sous un éclairage nouveau mais ouvre également des perspectives bien plus larges, nous invitant à aborder l'étude de notre société sous l'angle des rapports de genre. Souhaitons qu'une publication rapide permette au plus grand nombre d'avoir accès à cette étude.

 Lucas Fabre
Deuxième Prix (ex aequo) - 500 €
Sociétaire de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne
Master 2 d'études médiévales
"L'entourage des vicomtes Trencavel au XXe siècle".

 Fabre Lucas.jpg
Lucas Fabre - 2e prix ex-aequo des Arts et Sciences Joseph Poux
Sociétaire de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne.
Photographie : Gérard Jean

Les vicomtes Trencavel sont assurément l'un des lignages les plus importants du Midi de la France aux XIe-XIIe siècles. Maîtres des six vicomtés d'Albi, Nïmes, Béziers, Agde, Carcassonne et Razès, ils sont des acteurs majeurs de la politique méridionale jusqu'à la croisade albigeoise qui voit leur chute en 1209. Par l'intermédiaire de leurs vassaux, ils contrôlent un vaste réseau de castra (châteaux), disposant ainsi de pouvoirs étendus (fidélités, services féodaux, justices, etc.). C'est à l'étude de ce réseau que M. Fabre a consacré son mémoire de master 2, choisissant d'analyser les différentes composantes de l'entourage des vicomtes.
Ce mémoire, d'une incontestable qualité scientifique, mérite pleinement le deuxième prix ex-aequo qui lui est décerné aujourd'hui. A partir de l'édition qu'Hélène Débax a faite du cartulaire des Trencavel et de ses 585 actes, auxquels se sont rajoutés 430 actes provenant de différents cartulaires dont les vicomtes sont les commanditaires, M. Fabre a fait l'étude prosopographique de l'entourage des vicomtes, constituant une base de données aisément exploitable.
Le travail de recherche intelligemment mené par Monsieur Lucas Fabre nous permet désormais de mieux connaître la composition de ce réseau méridional, constitué surtout de membres de la petite et moyenne aristocratie et caractérisée par l'absence d'ecclésiastiques en son sein. Il était légitime que le Conseil départemental récompense ce mémoire et on ne peut que se réjouir de ce que de jeunes chercheurs fassent progresser, par leurs travaux universitaires, notre connaissance des pays d'Aude.

 Julie Grassin-Delyle
Deuxième Prix (ex aequo) - 500 €
Sociétaire de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne
Master 2 d'histoire de l'art
"Donner corps aux dévotions.
Le patrimoine sculpté des églises de Limoux
aux XVIIe et XVIIIe siècles.
 

Grassin-Delyle Julie - La Dépêche.jpg
 - 2e prix ex-aequo des Arts et Sciences Joseph Poux
Sociétaire de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne.
Photographie : La Dépêche du Midi

 Au cours des XVIIe et XVIIIe siècles, les églises de Limoux connaissent un renouveau architectural et ornemental : elles se dotent alors de superbes retables baroques qui sont l'objet de l'étude de Madame Grassin-Delyle récompensée aujourd'hui par le Conseil départemental.
Reposant sur une importante recherche documentaire et une analyse détaillée de ce patrimoine sculpé (depuis le commanditaire de l'oeuvre jusqu'à l'identification des artistes sollicités), le mémoire de master 2 présenté par Madame Grassin-Delyle est un travail d'une grande qualité scientifique, qui s'intéresse tout autant aux circonstances historiques qui sont à l'origine de ces retables qu'aux pratiques artistiques dont ces oeuvres témoignent.
Réalisés pour la plupart après le concile de Trente (1545-1563) dans un contexte religieux marqué par la réforme de l'Eglise catholique, les retables ont été conçus pour répondre à de nouvelles nécessités liturgiques et éduquer les fidèles. Qu'il s'agisse de donner à voir le corps des saints afin de favoriser la prière et les dévotions ou d'utiliser des matériaux nobles (marbre, ors et dorures) en rapport avec la splendeur et la magnificence divines, tout est mis en oeuvre pour glorifier la parole de Dieu et provoquer chez le fidèle l'émotion et le saisissement.
En conférant à Madame Grassin-Delyle le deuxième prix ex-aequo, le Conseil départemental distingue une étude d'un réel mérite qui ne se contente pas de dresser un catalogue raisonné des retables limouxins mais a su mettre en évidence l'originalité et la qualité de la production artistique de ces paroisses rurales, malheureusement trop souvent méconnue.

Françoise Merle d'Aubigné
Master 2 d'études médiévales
"La vie quotidienne dans le bourg monastique
de Lagrasse (Aude), au travers des registres du notaire
Nicolas Calidis (1391-1411)". 

Paulette Barbe
Sociétaire de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne
Master 1 - Géographie et Aménagement
"Vulnérabilité du territoire face au risque inondation
et incidences financières de la crue du Tourrenc
Luc-sur-Orbieu, 22 octobre 2012".

 Lloze Jean-Noël.jpg
Jean-Noël Lloze - Conseiller départemental
Vice-président de la Commission Epanouissement et Qualité de Vie
Délégué à la Culture.

16/04/2015

SOUTIEN AU COMITE DES TRAVAUX HISTORIQUES ET SCIENTIFIQUES, FONDE EN 1834.

CTHS.jpgAppel au soutien.jpg
https://www.change.org/p/ministre-de-l-%C3%A9ducation-nationale-soutenez-le-cths
CTHS.jpg

06/04/2015

LE COMPOSITEUR DE MUSIQUE JACQUES CHARPENTIER, SOCIETAIRE DE L'ACADEMIE DES ARTS ET DES SCIENCES DE CARCASSONNE, EST PROMU COMMANDEUR DE LA LEGION D'HONNEUR.

académie des arts et des sciences de carcassonne,jacques charpentier,commandeur de la légion d'honneur,décret du 3 avril 2015académie des arts et des sciences de carcassonne,jacques charpentier,commandeur de la légion d'honneur,décret du 3 avril 2015

CULTURE ET COMMUNICATION
JORF N° 0081, DU 5 AVRIL 2015
PAGE 6287

DECRET DU 3 AVRIL 2015
PORTANT NOMINATION

Par décret du Président de la République en date du 3 avril 2015, pris sur le rapport du Premier ministre et des ministres et visé pour son exécution par le grand chancelier de l'ordre national de la Légion d'honneur, vu les déclarations du conseil de l'ordre portant que les présentes promotions sont faites en conformité des lois, décrets et règlements en vigueur, le conseil des ministres entendu, sont promus, pour prendre rang à compter de la date de réception dans leur grade :

MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION
AU GRADE DE COMMANDEUR

MONSIEUR JACQUES GEORGES PAUL CHARPENTIER
Compositeur de musique
(officier depuis le 17 février 1999)

Commandeur Légion d'honneur.jpg

Charpentier [Jacques Georges Paul]. Né à Paris, le 18 octobre 1933. Fils de Georges Charpentier, gérant de société, et de Paulette Genillier, secrétaire. Marié le 28 juillet 1953 à Danielle Vouaux, cantatrice et professeur, 1er prix de chant et 1er prix d’opéra comique au Conservatoire national supérieur de musique.

Jacques Charpentier commence ses études musicales (piano, solfège, histoire de la musique), le 18 octobre 1938 avec Maria Boutiller-Cérati, puis il étudie l’écriture musicale avec Janine Rueff en 1948. Après un séjour aux Indes (1953 - 1954), il devient organiste titulaire de l’église Saint-Benoît à Issy-les-Moulineaux (1954). Admis comme élève au Conservatoire national supérieur de musique, dans les classes de composition (Tony Aubin) et de philosophie de la musique (Olivier Messiaen), il obtient un 1er prix dans chacune d’entre elles (1956 - 1958). Conférencier et pianiste aux Jeunesses musicales de France (1959), il est nommé par André Malraux, inspecteur principal de la Musique au moment de la création de la Direction de la musique au ministère des Affaires culturelles (1966). Jacques Charpentier fonde le concours international d’orgues de Chartres, dont il est vice-président (1972) ; le festival international des Milelli en Corse, qu’il préside (1972). Chargé de cours au Conservatoire national supérieur de musique de Paris (1974) ; il est organiste titulaire du grand orgue de Saint-Nicolas-du-Chardonnet à Paris (1974 - 1977) ; inspecteur général de la Musique au secrétariat d’état à la Culture (1975) ; président fondateur du Centre national d’études du grégorien et des musiques traditionnelles méditerranéennes, abbaye de Sénanque (1975) ; membre du comité de lecture de Radio-France ; membre des jurys de concours internationaux et du Conservatoire national supérieur de musique de Paris ; membre de l’Académie du disque (1976) ; président-fondateur de l’Association départementale d’information et d’actions musicales dans le Val-d’Oise, Adiam 95 (1976), puis président d’honneur (2010) ; membre du conseil d’administration de l’Établissement public du parc de la Villette (1979 - 1981) ; nommé par Jean Philippe Lecat, directeur de la Musique, de l’Art lyrique et de la Danse au ministère de la Culture et de la Communication (1979 - 1981) ; il est directeur de la Musique de la ville de Nice et professeur de composition et de civilisations musicales au Conservatoire national de région (1982 - 1989) ; président de l’Association des élèves et anciens élèves des conservatoires nationaux supérieurs de musique, de danse et d’art dramatique (1987) ; président de l’Association pour le développement populaire de l’art lyrique, Palais Bercy (1993) ; président de la Cité de la Musique de la ville de Marseille (1997) ; président du Royaume de la Musique (1997) ; président-fondateur de la Fédération nationale des structures départementales de développement des arts vivants, arts du temps et départements (2003) ; président du Comité national de la musique, section française du Comité international de la musique de l’Unesco (2004). Jacques Charpentier est commandeur de la Légion d’honneur ; commandeur dans l’Ordre national du Mérite ; commandeur des Arts et des Lettres ; officier des Palmes académiques.

Jacques Charpentier découvre Carcassonne vers 1960, lors d’une tournée des Jeunesses musicales de France, au cours de laquelle il accompagne Cora Vaucaire et son groupe. Il compose plus tard, à la demande de Jean Deschamps, fondateur et directeur du Festival de Carcassonne, des musiques de scène pour : Les mouches, de Jean-Paul Sartre ; Meurtre dans la cathédrale, de T.-S. Eliot ; Danton, de Romain Roland ; Britannicus, de Racine. Avec sa famille, il s’installe dans la Cité et s’éprend de la beauté naturelle de la région, de sa population, de son histoire, de sa culture, riches et mouvementées. Il découvre le grand orgue de la basilique Saint-Nazaire et Saint-Celse qu’il contribue à faire classer et restaurer. Avec René Nelli, il travaille à la composition du premier opéra en langue d’oc : Béatris de Planissolas, qui sera créé en 1971 au festival d’Aix-en-Provence. À l’occasion de la commémoration du 900e anniversaire de la pose de la première pierre de la basilique, il compose l’œuvre Tu es Pierre et sur cette pierre je bâtirai mon église, à la demande de l’association des Amis de l’orgue (1996). Le 18 décembre 2011, il reçoit la médaille d’honneur de la ville des mains de Jean-Claude Pérez, député-maire, et le 11 janvier 2011, il est admis comme sociétaire de l’Académie des arts et des sciences de Carcassonne. Gérard Jean.

œuvres. Les 72 Études Karnatiques (1957 - 1985) ; Lalita (1961) ; Messe pour tous les temps (1964) ; Prélude pour la Genèse (1966) ; Shiva Nataraja, 3e symphonie (1968) ; Béatris, (1971) ; Brasil, 4e symphonie (1973) ; Livre d’orgue (1973) ; Symphonie n° 5 : Et l’imaginaire se mit à danser (1977) ; Et le jour vint, in memoriam Berthe Bodat (1977) ; Te Deum (1978) ; Symphonie n° 6 avec orgue (1979) ; Manque de chance, opéra d’enfants, d’après un conte de Pierre Gripari (création, Acropolis à Nice, 1984) ; la Messe de Chartres, crée pour le millième anniversaire de Saint-Fulbert (2006).

 

Dictionnaire encyclopédique de l'Aude. 

003 - Charpentier.jpg008 - Charpentier.jpg
Photographies : Académie des arts et des sciences de Carcassonne
Gérard Jean.

Jacques Charpentier est élevé au grade de commandeur dans l'ordre national de la Légion d'honneur.

Charpentier - La Dépêche.jpg
Jacques Charpentier dans ses appartements qui dominent la place Carnot à Carcassonne.
Photographie : La Dépêche du Midi - Archives

Le compositeur carcassonnais Jacques Charpentier, par décret du président de la République a été élevé au grade de commandeur de la Légion d'Honneur de la promotion de Pâques par la ministre de la Culture et de la Communication, Fleur Pellerin.

http://memorix.sdv.fr/0/default/empty.gif

Celui qui fut Inspecteur général de la Musique sous André Malraux avait déjà élevé à la dignité d'officier en 1999. Jacques Charpentier était par ailleurs déjà commandeur de l'Ordre National du Mérite depuis 2006.

Né en 1933 à Paris, il s'est établi à Carcassonne pour se rapprocher d'un grand ami, Jean-Deschamps.

Il présente un CV impressionnant qui force le respect… et justifie largement cette consécration qui lui a été annoncée par téléphone, hier matin, par le député Jean-Claude Pérez après lecture du journal officiel de la République Française.

Jacques Charpentier a composé dans sa carrière quelque 150 œuvres, des opéras essentiellement, il fut professeur de composition et d'orchestration au conservatoire national supérieur de musique, il a créé et dirigé de très nombreux festivals et fait partie du cercle fermé des plus grands organistes de France, sachant qu'il est aussi pianiste et multi-instrumentiste. Pour parachever le tableau, Jacques Charpentier est un monument de Savoirs de tous ordres, un homme intransigeant tant dans l'humanisme que dans la critique. Au plus haut de l'état, en l'élevant au rang de Commandeur, le plus haut de la Légion d'Honneur, sa stature exceptionnelle est reconnue. C'est un honneur pour Carcassonne.

Journal La Dépêche du Midi
Edition du lundi 6 avril 2015.