Carcassonne11
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14/10/2015

Sept nouveaux sociétaires, admis au sein de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne, au cours de la séance du mercredi 14 octobre 2015.

Au cours de la séance mensuelle du mercredi 14 octobre 2015, ont été reçus sociétaires de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne, sur proposition de Mme Marie-Hélène Mélendez et de MM. Alain Pignon, Jean Esparbié, Jean-Louis Bonnet et Gérard Jean :

Monsieur Éric Lagarde, en activité professionnelle, cadre supérieur d’assurance, diplômé de l’Institut d’études politiques de Toulouse et titulaire d’une maîtrise d’histoire contemporaine obtenue à l’université de Toulouse-Le Mirail. Domicilié au Mans, dans la Sarthe, il est très attaché à la ville de Carcassonne où il revient régulièrement.

Monsieur Wilfrid Estève est originaire de Carcassonne. Toujours en activité professionnelle, il est photojournaliste et spécialiste des nouveaux médias. Il intervient dans divers établissements d’enseignement supérieur, notamment à l’École de journalisme de Sciences-Po. Vice-président de l’Union des photographes professionnels, il est référent pédagogique à l’université de Perpignan Via Domitia. C’est l’auteur d’un projet de formation universitaire conduit avec M. Éric Sinatora, directeur du Graph, sur le thème « Photojournalisme et écritures transmédias », dont le cursus se déroule à Carcassonne. En résidence à Paris, 65, boulevard Davout, Monsieur Wilfrid Estève vient d’être promu chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres. Cette prestigieuse décoration lui sera remise le 13 janvier 2016, au cours de notre prochaine assemblée générale.  

Estève Wilfrid - Portrait.jpg
M. Wilfrid Estève. 

Monsieur Charles Camberoque, est né le 22 novembre 1950 à Carcassonne où il revient souvent, dans la maison familiale de la rue Antoine Marty. Fils de Yvonne et de Jean, le peintre que nous avons tous connu et apprécié, il a été formé à l’Institut français de la photographie, à Paris. Il s’intéresse fortement aux cultures des peuples du pourtour méditerranéen ainsi qu’à celles de pays étrangers, dont la Chine. Il travaille pour plusieurs magazines et pour des maisons d’édition. Il enseigne son art à l’Université, à Paris, à Montpellier et à l’École supérieure des beaux-arts Montpellier-Méditerranée-Métropole. On doit à Charles Camberoque de nombreuses expositions, des films, l’écriture et la publication d’albums photographiques comme : La Fête en Languedoc, Els Mallorquins, Chiens de chasse des Baléares, L’Instant d’après, Pézenas, etc. Dans son dernier livre : Le Circuit oublié, il raconte les nombreuses péripéties politico-sportives du Circuit de Salvaza, ou entre 1931 et 1935, avaient lieu des courses de vitesse à moto. Nous retrouverons Charles Camberoque au Musée des beaux-arts de Carcassonne, puisqu’il présentera : « La bataille mise en scène », une superbe exposition photographique, du 30 octobre 2015, au 24 janvier 2016.  

Camberoque Charles.jpg
M. Charles Camberoque. 

Madame Martine Bastoul, née le 13 novembre 1960, employée technique, domiciliée dans l’Aude, à Pennautier, 5, avenue Raymond Courrière. 

Monsieur Jean-Jacques Venant, fonctionnaire de police retraité, membre du Centre régional archéologique du haut Minervois, à Olonzac, domicilié dans l’Aude, 18, rue du Barry d’Amont, à La Redorte.

Monsieur Jean-Pierre Marrot, né le 20 novembre 1941, frigoriste, actuellement retraité, domicilié 5, rue Ambroise Paré, à Carcassonne.

Monsieur Georges Espuna, en activité, kinésithérapeute-ostéopathe, domicilié dans l’Aude, à Narbonne, 3, Allée des Pins. Georges Espuna est titulaire des orgues de l’église Saint-Sébastien et co-titulaire des orgues de la cathédrale Saint-Just et Saint-Pasteur de Narbonne avec Monsieur André Domenjo, jusqu’en 1972. Il fonde et préside en 1983, l’Orchestre philharmonique de Narbonne. En 1992, il obtient un prix de clarinette du Conservatoire national de Perpignan avec mention et félicitations du jury ; il concourt à une création mondiale pour clarinette et grand orgue. En 2010, il rejoint les rangs de l’Harmonie républicaine de Coursan et en 2012, il participe à la création de l’orchestre d’harmonie de Nissan-les-Ensérune dont il est le clarinette solo. Depuis cinquante ans, Georges Espuna, clarinettiste et organiste de renom, œuvre au service de diverses associations musicales où il a été à la fois dirigeant et interprète.   

 

académie des arts et des sciences de carcassonne,réception de sociétaires,mercredi 14 octobre 2015,eric lagarde,wilfrid estève,charles camberoque,martine bastoul,jean-jacques venant,jean-pierre marrot,georges espuna
Pièces Ornementales pour clarinette en ut et grand orgue.
Georges Espuna à la clarinette.

Les commentaires sont fermés.