Carcassonne11
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08/11/2015

Info Culture : Conférence d'André Balent aux Archives départementales de l'Aude, à l'occasion de la parution de l'ouvrage "Les Fusillés - 1940-1944".

Archives départementales de l'Aude
Les Fusillés
1940-1944
Conférence d'André Balent
10 novembre 2015, à 20 heures 30.Archives départementales - Fusillés.jpg
Entrée gratuite, inscription obligatoire
Archives départementales de l'Aude
41, Avenue Claude Bernard - Plateau de Grazailles - Carcassonne
Tél. 04.68.11.31.54
archives@aude.fr

Grâce à un travail scientifique et éditorial hors du commun (111 historiens, 1952 pages), le grand public dispose, pour la première fois, en un seul et même tome, de l'ensemble des biographies des personnes fusillées par condamnation par les autorités allemandes en France pendant l'Occupation (1940-1944). Car si les déportés et internés de la Seconde Guerre mondiale ont fait l'objet de nombreux travaux, les fusillés, autres victimes de la répression nazie et de la collaboration vichyste, demeuraient jusqu'à présent un corpus méconnu, sujet à des polémiques mémorielles. Aux fusillés par condamnation, s'ajoutent les victimes de la politique allemande : des otages exécutés à grand renfort de propagande, désignés en fonction de leurs opinions et activités antifascistes, qu'il ne faut pas confondre avec les otages des derniers mois de la guerre, victimes d'exécutions sommaires. Figurent également les condamnés par les tribunaux italiens, les condamnés par les Section spéciales françaises puis guillotinés, et les condamnés par les cours martiales de Vichy.
Sont aussi signalés en fin de volume deux autres corpus : les femmes exécutées hors de France ou en France sans condamnation ; les suicidés et morts sous la torture. Ce travail de recherches et d'édition a été porté par Jean-Pierre Besse, décédé en 2012, co-responsable du Maitron et historien de la Résistance ; Claude Pennetier, directeur du Maitron et chercheur au CNRS, et Thomas Pouty, historien des fusillés, puis Delphine Leneveu, historienne de la Seconde Guerre mondiale et membre du CRHQ. La conférence évoquera le destin tragique de grandes figures locales.

Les commentaires sont fermés.