Carcassonne11
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/11/2015

Les sociétaires de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne écrivent et publient : Le cahier n° 9 de l'association Patrimoines, Vallées des Cabardès, sous la direction de Jean-Claude Capéra.

Patrimoines, Vallées des Cabardès
Président : Jean-Claude Capéra

Cahier n° 9 - 2014
Format 21 X 29,7 - 100 pages

Patrimoines9.jpg
Ouvrage disponible auprès de l'association :
patrimoines.valleesdescabardes@voila.fr
Consultable à la bibliothèque de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne.

Sommaire

Jean-Claude Capéra
Editorial - A chaque pas sa découverte
F. Arabia et D. Vizcaïno
Diane et Proserpine, deux papillons remarquables en Cabardès
P. Agnel
Le cardon dans le potager
Jean-Claude Capéra
Découverte d'un lustre en aragonite dans la grotte de Limousis
A. Despratx
L'église Sainte-Cécile de Cuxac-Cabardès, approche archéologique
N.-J. Pillet
Saint-Pierre de Vals : l'église romane
M.-C. Ferriol
Le calice de Cabaret
S. Olivier
Une plante exploitée par l'homme, le genêt aux Escoussols
L. Ribes
Le domaine de Font de l'Orme à Aragon, souvenirs d'enfance
M. et G. Dellus
Moulins à vent en Cabardès
J.-C. Rivière
Essai d'une typologie des cabanes et aménagement à pierre sèche
E. et J. Pujol
Un enfant de Saissac dans le tourbillon de la Grande Guerre
H. Pujol
Le Cabardès... à l'épreuve des débordements industriels
A. Roch
Del mèl e de las abelhas
J.-C. Capéra
Le cardon, une redécouverte
M. Picarel
Lire les Cabardès
J.-C. Capéra
Pour en savoir plus

Info Culture : Le village de la fin du monde, rendez-vous à Bugarach, par Nicolas d'Estienne d'Orves.

Nicolas d'Estienne d'Orves
Le village de la fin du monde
Rendez-vous à Bugarach
Grasset - 2012 - Format 13 X 20,5
302 pages - 19,00 €

Bugarach1.jpgBugarach2.jpg
Ouvrage consultable à la bibliothèque de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne.

22/11/2015

Le Professeur Albert Fert, sociétaire de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne est élevé à la dignité de Grand'Croix de l'Ordre National du Mérite.

République Française.jpg
Journal officiel de la République Française
N° 0271 - 22 novembre 2015

Par décret du Président de la République en date du 20 novembre 2015, Monsieur Albert Louis François Fert, Prix Nobel de physique, Professeur émérite des universités, Membre de l'Académie des sciences, sociétaire de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne, est élevé à la dignité de Grand'Croix de l'Ordre National du Mérite.
Il est commandeur de la Légion d'honneur et avait été élevé à la dignité de Grand Officier de l'Ordre national du Mérite, le 30 septembre 2008.

Ordre national du Mérite - Grand-croix.jpgacadémie des arts et des sciences de carcassonne,albert louis françois fert,grand'croix,ordre national du mérite,journal officiel,numéro 0271,22 novembre 2015

Sylvie Caucanas, directrice des Archives départementales de l'Aude est promue au rang de chevalier de l'Ordre National du Mérite.

République Française.jpg
Journal officiel de la République Française
N° 0271 - 22 novembre 2015

Sur proposition du ministère de la Culture et de la Communication, par décret du Président de la République en date du 20 novembre 2015, Madame Sylvie Michèle Odette Caucanas, directrice des Archives départementales de l'Aude, sociétaire ès qualité de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne, est promue au rang de chevalier de l'Ordre National du Mérite.
Madame Caucanas est officier de l'ordre des Arts et des Lettres depuis le 5 juillet 2011.

Ordre national du Mérite - Chevalier.jpg

21/11/2015

Info Culture : Conférence aux Archives départementales de l'Aude, Les oeuvriers des cathédrales, par François Icher.

Archives départementales de l'Aude
Conférence de François ICHER
Inspecteur pédagogique régional d'histoire-géographie
LES OEUVRIERS DES CATHEDRALES
Mardi 8 décembre 2015, à 20 heures 30Oeuvriers des cathédrales.jpg
Entrée gratuite - Inscription obligatoire
Archives départementales de l'Aude
41, avenue Claude Bernard - Plateau de Grazailles - 11855  Carcassonne
Tél. 04.68.11.31.54
archives@aude.fr

Info Culture : Concert de la chorale "Le Chiffon rouge", aux Archives départementales de l'Aude.

Archives départementales de l'Aude
PEUPLES DEBOUT
Concert de la chorale
LE CHIFFON ROUGE
Mercredi 25 novembre 2015, à 20 heures 30Chiffon rouge.jpg
Entrée gratuite - Inscription obligatoire
Archives départementales de l'Aude
41, avenue Claude Bernard - Plateau de Grazailles - 11855  Carcassonne
Tél. 04.68.11.31.54
archives@aude.fr

Les sociétaires de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne écrivent et publient : En Cabardès, fêtes, paroles et savoirs, par Denis Pébernard.

Denis Pébernard
En Cabardès, fêtes, paroles et savoirs
Carnet de mémoire
Entre médecine vétérinaire et folklore, un regard fertile
Présenté par Jean-Pierre Piniès
Avant-propos de Jean-Claude Capera
Patrimoines - Vallées des Cabardès
Format 16 X 24, 86 pages, 2015Pébernard - Carnet de mémoire1.jpgPébernard - Carnet de mémoire2.jpg
Ouvrage consultable à la bibliothèque de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne.
Disponible à la vente auprès de l'association
Patrimoines, Vallées des Cabardès
Mairie - 11600 - Lastours
jeanclaude.capera@orange.fr

08/11/2015

Info Culture : Cérémonie de la pose de la première pierre du Musée régional de Narbonne Antique.

Commission Archéologique et Littéraire de Narbonne
Fondatrice des musées de Narbonne
et de la collection lapidaire du musée Lamourguier.

Commission archéo.Narbonne1.jpg
Lundi 9 novembre 2015, à 17 heures 30
au théâtre de Narbonne

Séance académique solennelle
Hommage à la mémoire du professeur Georges Frêche,
président de la région
Languedoc-Roussillon (2004-2010),
initiateur du nouveau musée de la Narbonne Antique.

Présentation au public du projet définitif du musée et de la mise en valeur des collections, par Monsieur Ambroise Lassalle, conservateur.

A l'issue de la séance, un vin d'honneur sera servi au foyer du théâtre.

Mardi 10 novembre 2015, à 11 heures

Cérémonie de la pose de la première pierre
du Musée régional de Narbonne Antique
par Monsieur Damien Alary, président de la région Languedoc-Roussillon.

La création du musée Lamourguier

Tout au long du dix-neuvième siècle, l'augmentation de la population, la nouvelle prospérité économique et l'étouffement ressenti par les habitants à l'étroit et sans hygiène urbaine suffisante, faisaient prendre conscience des lourds inconvénients que l'enceinte de la ville, dès lors trop resserrée imposait aux narbonnais. Les murailles prestigieuses qui arboraient depuis la Renaissance les éléments antiques réemployés comme une parure de musée, étaient inévitablement promises à la disparition afin de libérer un fort besoin d'expansion et de constructions nouvelles. Les démarches insistantes des autorités de la Ville, relayées jusque devant la personne de l'empereur Napoléon III, aboutirent au déclassement de la place de Narbonne par le décret du 26 juin 1867.
C'est alors que dès les premiers coups de pioches, l'intervention de la Commission archéologique sera décisive et allait permettre de constituer l'une des collections lapidaires les plus importantes d'Europe.
Treize années de durée des démolitions vont correspondre dès lors à treize années de soucis et de luttes de la part de nos prédécesseurs : transports difficiles et urgents des blocs, endommagement des sculptures, luttes réitérées pour le droit d'utiliser et ainsi de sauver l'église de Lamouguier, recherches anxieuses de dépôts provisoires, indifférence de la part de beaucoup de nos concitoyens.
Le regretté René Caïrou, au terme de son ouvrage fondamental sur "Narbonne, vingt siècles de fortifications" leur rend un hommage mérité : "Je manquerais à mes devoirs de membre de la Commission archéologique de Narbonne, si j'omettais de signaler le rôle que cette dernière a joué durant les treize années qu'a duré la démolition des remparts. Sa vigilance a permis de sauver de la destruction ou de la disparition, les innombrables vestiges antiques qui s'y trouvaient encastrés : 2000 pièces gallo-romaines dont 550 inscriptions. Cette opération de sauvetage lui a valu l'un des trois prix annuels, accordés par le Ministère de l'instruction Publique de l'époque, aux Sociétés savantes dont les travaux avaient le plus aidé aux progrès de l'archéologie. En faisant de notre Musée lapidaire une des premières collections de la France et de l'étranger, la Commission archéologique de Narbonne a droit à notre reconnaissance".
L'initiative due au professeur Georges Frêche, président de notre Région, constitue une étape particulièrement remarquable dans l'histoire du patrimoine archéologique de Narbonne, et aura sans nul doute pour effet de ressusciter la renommée bien méritée de la première capitale des Gaules. La Commission archéologique lui exprimera sa profonde reconnaissance.

Jacques Michaud
Président de la Commission archéologique et littéraire de Narbonne. 

Info Culture : Conférence d'André Balent aux Archives départementales de l'Aude, à l'occasion de la parution de l'ouvrage "Les Fusillés - 1940-1944".

Archives départementales de l'Aude
Les Fusillés
1940-1944
Conférence d'André Balent
10 novembre 2015, à 20 heures 30.Archives départementales - Fusillés.jpg
Entrée gratuite, inscription obligatoire
Archives départementales de l'Aude
41, Avenue Claude Bernard - Plateau de Grazailles - Carcassonne
Tél. 04.68.11.31.54
archives@aude.fr

Grâce à un travail scientifique et éditorial hors du commun (111 historiens, 1952 pages), le grand public dispose, pour la première fois, en un seul et même tome, de l'ensemble des biographies des personnes fusillées par condamnation par les autorités allemandes en France pendant l'Occupation (1940-1944). Car si les déportés et internés de la Seconde Guerre mondiale ont fait l'objet de nombreux travaux, les fusillés, autres victimes de la répression nazie et de la collaboration vichyste, demeuraient jusqu'à présent un corpus méconnu, sujet à des polémiques mémorielles. Aux fusillés par condamnation, s'ajoutent les victimes de la politique allemande : des otages exécutés à grand renfort de propagande, désignés en fonction de leurs opinions et activités antifascistes, qu'il ne faut pas confondre avec les otages des derniers mois de la guerre, victimes d'exécutions sommaires. Figurent également les condamnés par les tribunaux italiens, les condamnés par les Section spéciales françaises puis guillotinés, et les condamnés par les cours martiales de Vichy.
Sont aussi signalés en fin de volume deux autres corpus : les femmes exécutées hors de France ou en France sans condamnation ; les suicidés et morts sous la torture. Ce travail de recherches et d'édition a été porté par Jean-Pierre Besse, décédé en 2012, co-responsable du Maitron et historien de la Résistance ; Claude Pennetier, directeur du Maitron et chercheur au CNRS, et Thomas Pouty, historien des fusillés, puis Delphine Leneveu, historienne de la Seconde Guerre mondiale et membre du CRHQ. La conférence évoquera le destin tragique de grandes figures locales.

Une nouvelle signalétique de prestige est apposée à l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne.

 L'Académie des arts et des sciences
de Carcassonne
baptise ses nouveaux locauxModèle plaque2.jpgModèle plaque4.jpgModèle plaque3.jpgModèle plaque1.jpgModèle plaque5.jpg

04/11/2015

Monsieur Jean-Paul Gourmandin, admis au sein de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne, au cours de la séance du mercredi 4 novembre 2015.

Au cours de la séance mensuelle du mercredi 4 novembre 2015, Monsieur Jean-Paul Goumandin, domicilié à Carcassonne, 96, rue Trivalle, a été reçu sociétaire de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne, sur proposition de MM. Guy Camarasa et Gérard Jean.

03/11/2015

Communication publique du mercredi 4 novembre 2015, par André Bonnery : Les fresques de l'église de Saint-Polycarpe (Aude).

Mercredi 4 novembre 2015, à 17 heures
André Bonnery
Docteur d'Etat en Histoire
Sociétaire de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne

"Les fresques de l'église de Saint-Polycarpe (Aude)"
"Essai d'interprétation"académie des arts et des sciences de carcassonne,andré bonnery,église de saint-polycarpe,fresques,4 novembre 2015
2015.11.04 - Invitation Bonnery.jpgacadémie des arts et des sciences de carcassonne,andré bonnery,église de saint-polycarpe,fresques,4 novembre 2015académie des arts et des sciences de carcassonne,andré bonnery,église de saint-polycarpe,fresques,4 novembre 2015académie des arts et des sciences de carcassonne,andré bonnery,église de saint-polycarpe,fresques,4 novembre 2015

La prochaine séance de l’Académie des Arts et des Sciences se tiendra dans l’auditorium de l’ancienne chapelle des Jésuites, le mercredi 4 novembre (et non pas le 11 novembre). La conférence qui aura lieu à 17 heures sera donnée par André Bonnery sur le sujet :L’église de Saint-Polycarpe et son décor peint.
L’église de Saint-Polycarpe renferme, outre un intéressant mobilier, d’importants fragments de fresques romanes trop méconnues. Le conférencier présentera tout d’abord l’église abbatiale, un monument représentatif du premier âge roman (XIe siècle) qui possède cependant quelques caractéristiques architecturales rares. Les plus anciennes peintures dont il a été décoré appartiennent à un cycle iconographique que l’on doit mettre en relation avec l’Apocalypse de Jean. Ce décor est parfois difficile à interpréter en raison de son état de conservation et de son caractère fragmentaire. Par comparaison avec d’autres œuvres peintes il est possible cependant de comprendre sa signification, de le situer dans le temps et de voir à quels courants artistiques on peut le rattacher.
Le cycle de l’Apocalypse de Jean à Saint-Polycarpe reste exceptionnel par son ampleur et sa qualité. La conférence permettra de comprendre la relation que l’on peut établir entre l’œuvre inspirée par le visionnaire de Patmos et la modeste abbaye du Razès.

 académie des arts et des sciences de carcassonne,andré bonnery,église de saint-polycarpe,fresques,4 novembre 2015académie des arts et des sciences de carcassonne,andré bonnery,église de saint-polycarpe,fresques,4 novembre 2015

académie des arts et des sciences de carcassonne,andré bonnery,église de saint-polycarpe,fresques,4 novembre 2015