Carcassonne11
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/01/2016

L'Art par la Nature : Guy Pujol, de l'Ariège, propose son texte à l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne.

Paysage - Coquelicots.jpg

L’ART par la NATURE

 Voilà trente six mille ans, l’Ardèche a abrité le Michel Ange de la Préhistoire,
Terre des hommes et de la première image, des chefs d’œuvre notoires
Couvrent les murs de la grotte ornée de Pont d’Arc, c’est là que tout a commencé,
Le génie du créateur a peint des centaines de scènes zoomorphiques inégalées.
Lions, panthères, rhinocéros, ours, bisons, scènes de chasse et de combats,
Une mine d’or de l’art pariétal offre une narration graphique exceptionnelle,
Le panneau des chevaux aux têtes saisissantes de vérité émeut par son éclat,
Allant, dans la courbe du chanfrein, du hérissement de la crinière au repliement des oreilles.
Entre l’homme et les animaux c’est une longue histoire aux contours millénaires,
Dessinés sur les murs des pyramides, ciselés dans la pierre des cathédrales,
Le bestiaire anime le décor entre incarnation des dieux magnifiés en art sculptural,
Ou symbole du vice et de la vertu évoquant les sept péchés capitaux du bréviaire.
L’ibis sacré incarnait dans l’Égypte Antique, Thot, déité lunaire et de l’écriture en art,
Il représentait aussi les scribes avec son bec en croissant de lune et pointu comme une plume,
Le faucon au vol majestueux, fut attribué à Horus, divinité protectrice
des pharaons en costume,
Dans de nombreux décors médiévaux, sculpté ou peint, le lion en sera l’incontestable star.
Fascinants ou surprenants les animaux ont toujours suscité toutes sortes d’émotions,
Admirés ou craints, vénérés ou méprisés ils ne laissent jamais sans réactions,
Tissés sur les tapisseries ou gravés dans la pierre ils participeront
à l'enseignement des religions, 
Traités de façon symbolique ou réalistes ils sont une source intarissable d’inspiration.
Avec le romantisme la nature va devenir une autre source de création,
Tantôt splendide, tantôt terrible, peintres et poètes entrent en communion,
Refuge éternel et immortel, invitant au repos ou à la contemplation,
Elle devient le miroir des états d’âme de l’artiste, sans restrictions.
"Mais la nature est là qui t'invite et qui t'aime ;
Plonge-toi dans son sein qu'elle t'ouvre toujours
Quand tout change pour toi, la nature est la même,
Et le même soleil se lève sur tes jours.
Suis le jour dans le ciel, suis l'ombre sur la terre ;
Dans les plaines de l'air volle avec l'aquilon ;
Avec le doux rayon de l'astre du mystère
Glisse à travers les bois dans l'ombre du vallon.
Ah ! c'est là qu'entouré d'un rempart de verdure,
D'un horizon borné qui suffit à mes yeux,
J'aime à fixer mes pas, et, seul dans la nature,
A n'entendre que l'onde, à ne voir que les cieux".
Dans son poème "Le Vallon" Alphonse de Lamartine fait de la nature son refuge maternel,
Solitude, rêverie, joie, mélancolie,angoisse, amour ou admiration
La nature suscite et exalte l'expression des divers sentiments et des émotions,
Théophile Gautier dans son poème "Tristesse en mer" y vit son mal être éternel.
"Oh ! je me sens l'âme navrée ;
L'Océan gonfle en soupirant,
Sa poitrine désespérée,
Comme un ami qui me comprend.
Allons, peines d'amour perdues,
Espoirs lassés, illusions
Du socle idéal descendues,
Un saut dans les moites sillons !
A la mer, souffrances passées,
Qui revenez toujours, pressant
Vos blessures cicatrisées
Pour leur faire pleurer du sang !" 
Inventant le langage des toiles campées dans la nature, les impressionnistes,
S’inscrivent dans la lignée des peintres paysagistes faisant du plein air leur atelier,
Ils s’appuient sur une observation très précise de la campagne, en artistes,
Mais dans la lignée du romantisme, ils y apportent poésie et émotions choyées.
Il plantent leur chevalet et œuvrent avec leur tube de peinture en métal, voyeurs,
Ils se confrontent à la lumière réelle et à ses effets changeants sur les couleurs,
Maître de cette « école du plein air », Monnet, un des « primitifs du regard »,
Peint l’impression fulgurante de l’instant vécu, enfermant la nature dans un cadre gaillard.
Comme eux, des artistes, des plasticiens, des créateurs ont déserté galeries et musées, Prenant la clé des champs pour installer leurs créations au bord d’un sentier, d’un lac,
Réalisant leur manifestation d'art dans la nature pour magnifier des paysages paradisiaques,
Prairies aux pentes alanguies, ruisseaux, cascades, pour les amoureux de nature et tranquilité.
S’inspirant de La Fontaine et de sa fée Hortésie, allégorie du jardinage d’antan,
Certains créateurs rivalisent d’audace pour revisiter le jardin sous un angle artistique,
Permettant à cette espace aux fonctionnalités nourricières de rivaliser d’esthétique,
En laissant exprimer au jardinier l’art de ses aspirations et inspirations du moment.
Tous les goûts sont dans la nature, sans sémantique,
L’Art et la Nature se rencontrent, se confrontent et se fécondent,
Jean-Marie Chauvet et ses compagnons ont trouvé leur Louvre Préhistorique,
Les créateurs modernes ont fait de la nature le matériau du nouveau monde.

Guy Pujol
15 août 2015
guypujol@orange.fr

Bestiaire - Niaux.jpg

Commentaires

Merci aux membres de l'Académie d'avoir sélectionné et diffusé mon poème sur l'Art et la Nature

Pour les lecteurs qui voudraient en savoir un peu plus sur l'ARIÉ.....JOIE, voici un lien qui vous permettra de découvrir mes autres poésies naturalistes:

http://www.bienvenue-chez-ariejoie.fr/

A très bientôt

Bien Cordialement à tous

Écrit par : ARIÉ....JOIE | 29/02/2016

Les commentaires sont fermés.