Carcassonne11
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08/12/2014

Communication publique du mercredi 10 décembre 2014, par Auguste Armengaud et Jean Fourié : "Les moyens de transport dans la vallée de l'Aude".

L'Académie des arts et des sciences de Carcassonne,
son président,
vous invitent à honorer de votre présence
la communication publique, libre et gratuite,
qui sera donnée le :
Mercredi 10 décembre 2014, à 17 heures :
par
Auguste Armengaud et Jean Fourié
Sociétaires de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne

"Les moyens de transport dans la vallée de l'Aude"

dans la salle habituelle des séances
Auditorium - Chapelle de l'ancien collège des Jésuites
Rue des Etudes à Carcassonne
Contact : academie.carcassonne@wanadoo.fr
Tél. 06.62.39.70.222014.12.10 - Invitation communication Armengaud.jpg

Résumé : On pourrait donner à cette communication le sous-titre suivant : Du carras à l’électricité en passant par les routes et le chemin de Âge et concerne ce que l’on dénomme aujourd’hui la filière bois (scieries, menuiseries, fours, mines, chantiers navals, etc.), du lieu de production jusqu’à la livraison par voies d’eau (radellerie et péniches) aux portes de Narbonne par le canal du Midi. L’ouverture en 1878 de la voie ferrée Carcassonne-Quillan, puis son prolongement en 1904 jusqu’à Rivesaltes, portera un coup fatal à ces pratiques de transport auxquelles succéda, dans les années 1930, le convoyage par camion automobile. 
L’arrivée de la force électrique en 1891, dont le pionnier n’est autre que l’ingénieur Joachim Estrade (1857-1936,) permit à l’industrie chapelière, première industrie du département qui emploiera plus de 4200 personnes en 1930, de se moderniser et d’intensifier sa production. La ville de Quillan qui a possédé sa propre usine d’énergie électrique (régie toujours en place actuellement) fut le 28 juin 1891 la première commune du département de l’Aude à être dotée de l’éclairage public. 
Cette communication sera illustrée de photos et de cartes postales anciennes qui seront abondamment commentées.  

académie des arts et des sciences de carcassonne,auguste armengaud,jean fourié,10 décembre 2014,moyens de transport,vallée de l'audeacadémie des arts et des sciences de carcassonne,auguste armengaud,jean fourié,10 décembre 2014,moyens de transport,vallée de l'audeacadémie des arts et des sciences de carcassonne,auguste armengaud,jean fourié,10 décembre 2014,moyens de transport,vallée de l'aude
Jean Fourié, président honoraire de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne.
Photographie : J. L. Bonnet.académie des arts et des sciences de carcassonne,auguste armengaud,jean fourié,10 décembre 2014,moyens de transport,vallée de l'aude
Auguste Armengaud, vice-président ; Gérard Jean, président en exercice ;
Jean Fourié, président honoraire de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne.
Photographie : J. L. Bonnet. 

11/11/2014

Communication publique du mercredi 12 novembre 2014, par Claude Subreville : Le Bataillon Minervois, Ces jeunes engagés volontaires qui ont tout donné pour libérer la France et anéantir l'ennemi.

académie des arts et des sciences de carcassonne,communication du 12 novembre 2014,claude subreville,le bataillon minervois,19 septembre 1944,8 mai 1945
Séance du mercredi 12 novembre 2014.
La famille du général Bousquet et Jean-Louis Bonnet.2014.11.12 - Invitation communication Subreville.jpg
Mercredi 12 novembre 2014
Claude Subreville
Sociétaire de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne

"Le Bataillon Minervois"
Ces jeunes engagés volontaires qui ont tout donné
pour libérer la France et anéantir l'ennemi.

Dès le 19 septembre 1944, 550 jeunes se rassemblent sous les ordres du commandant Bousquet et du capitaine Piquemal, dans les domaines de Sépséroux et de Canet, dans la commune de Rustiques, au sein du Minervois, pour former le "Bataillon Minervois".
Corps francs, maquisards, résistants, membres des FFI n'ayant que pour seul but de libérer la France et poursuivre l'ennemi allemand, ils furent intégré dans le 81e régiment d'infanterie à Carcassonne et participèrent au "nettoyage" de la poche de Colmar, puis ils passèrent le Rhin et dégagèrent les gorges de la Forêt Noire, permettant ainsi l'avancée de la 2e division blindée.
Claude Subreville, sociétaire de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne, et de l'Association pour le patrimoine de Rustiques, a rassemblé les témoignages vivants de ces acteurs, leurs écrits et leurs photos au sein d'un livre "Le Bataillon Minervois". Il nous fait revivre cette épopée riche, généreuse, douloureuse de ces jeunes combattants,depuis l'arrivée de l'envahisseur en novembre 1942, jusqu'au 8 mai 1945.
 

académie des arts et des sciences de carcassonne,communication du 12 novembre 2014,claude subreville,le bataillon minervois,19 septembre 1944,8 mai 1945académie des arts et des sciences de carcassonne,communication du 12 novembre 2014,claude subreville,le bataillon minervois,19 septembre 1944,8 mai 1945
Le groupe de mitrailleurs commandé par Charles Mourlan
(en haut, troisième en partant de la droite).
A sa gauche, Schivardi, le père du maire de Mailhac
qui s'était présenté aux élections présidentielles.académie des arts et des sciences de carcassonne,communication du 12 novembre 2014,claude subreville,le bataillon minervois,19 septembre 1944,8 mai 1945
Claude Subreville.académie des arts et des sciences de carcassonne,communication du 12 novembre 2014,claude subreville,le bataillon minervois,19 septembre 1944,8 mai 1945
Séance du mercredi 12 novembre 2014.
De gauche à droite : Charles Mourlan, maire de Rustiques ; Francis Mourlan ;
Henri Ruffel ; Léon Bousquet ; Henri Miquel ; Jean-Paul Bousquet ;
Claude Subreville ; Jean-Marie Guy ; Gérard Jean, président.
Photographie : Jean-Louis Bonnet.académie des arts et des sciences de carcassonne,communication du 12 novembre 2014,claude subreville,le bataillon minervois,19 septembre 1944,8 mai 1945
Henri Miquel.
Photographie : Jean-Louis Bonnet.académie des arts et des sciences de carcassonne,communication du 12 novembre 2014,claude subreville,le bataillon minervois,19 septembre 1944,8 mai 1945
Séance du 12 novembre 2014.
Claude Subreville, conférencier ; Gérard Jean, président de l'Académie
des arts et des sciences de Carcassonne.
Photographie : Jean-Louis Bonnet.

02/10/2014

Communication publique du mercredi 8 octobre 2014, par le Docteur Marie-Hélène Melendez.

L'Académie des arts et des sciences de Carcassonne,
son président,
vous invitent à honorer de votre présence
la communication publique, libre et gratuite,
qui sera donnée le :
Mercredi 8 octobre 2014, à 17 heures :
par
Le Docteur Marie-Hélène Melendez
Sociétaire de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne

"Des Refuges et Colonies d'enfants aux Camps d'internement :Etat des lieux de l'Exode espagnol de 1939 dans l'Aude"

dans la salle habituelle des séances
Auditorium - Chapelle de l'ancien collège des Jésuites
Rue des Etudes à Carcassonne.
Contact : academie.carcassonne@wanadoo.fr
Tél. 06.62.39.70.22
académie des arts et des sciences de carcassonne,marie-hélène melendez,refuges et colonies d'enfants,camps d'internement,exode espagnol,1939,réfugiés aude 

Dès la fin du mois de janvier 1939, les plages du littoral audois servent de lieu de débarquement aux premiers réfugiés de la Guerre d'Espagne. Les hôpitaux du département sont tous mobilisés pour recevoir de nombreux blessés. Des refuges sont mis en place à Narbonne par les Comités d'Aide basque et britannique, tandis que les colonies infantiles du Château du Lac de Sigean, de la ferme du Faou-Petit et du Moulin Saint-Jean sont gérées par les bénévoles de l'Aide suisse. Dans ce contexte de crise humanitaire, nous verrons comment les initiatives de secours, qu'elles soient locales ou internationales, ne sont cependant pas encouragées par une administration qui a fait le choix des camps en réponse à cet afflux de population : le camp de Montolieu, créé dans un premier temps pour recevoir les réfugiés naufragés, celui de Bram, conçu comme "modèle" de camps, ainsi que le sinistre camp de Couiza-Montazels qui enferme femmes et enfants.  

académie des arts et des sciences de carcassonne,marie-hélène melendez,refuges et colonies d'enfants,camps d'internement,exode espagnol,1939,réfugiés aude
Le docteur Marie-Hélène Melendez et Gérard Jean, président de l'Académie
des arts et des sciences de Carcassonne.académie des arts et des sciences de carcassonne,marie-hélène melendez,refuges et colonies d'enfants,camps d'internement,exode espagnol,1939,réfugiés aude

Communication publique du vendredi 10 octobre 2014, par Jean-Louis Bonnet.

La Municipalité de Carcassonne,
Le Service du Patrimoine,
L'Académie des arts et des sciences de Carcassonne,

son président,
vous invitent à honorer de votre présence
la communication publique, libre et gratuite,
qui sera donnée le :
Vendredi 10 octobre 2014, à 18 heures 15 :
par
Jean-Louis Bonnet
Sociétaire de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne

"La Libération de Carcassonne, Août 1944"Bonnet-Libération.jpg
dans la salle habituelle des séances
Auditorium - Chapelle de l'ancien collège des Jésuites
Rue des Etudes à Carcassonne.
Contact :
Service du Patrimoine, Mairie de Carcassonne
Tél. 04.68.77.71.68
jlhbonnet@free.fr
academie.carcassonne@wanadoo.fr
Tél. 06.62.39.70.22

La France s'apprête enfin à célébrer la guerre de 1914-1918, en l'absence de tout survivant. Aujourd'hui, certains refusent encore de favoriser la connaissance du deuxième conflit mondial pour des raisons obscures. Après le débarquement franco-américain en Provence (15 août 1944), un ordre de retraite s'impose aux troupes allemandes démoralisées. A Carcassonne comme ailleurs, la débâcle entraîne la destruction des installations, le déchainement de la violence, le passage de troupes et les exactions auprès des civils. Fidèle aux archives consultées et respectueux des témoignages recueillis, l'historien Jean-Louis Bonnet commentera les événements du 19 août 1944 (exécutions de Baudrigues) et du 20 août 1944 (massacre au Quai Riquet), en projetant de nombreuses images. La longue recherche dans des documents publics ou protégés, les entretiens avec des participants ou des témoins permettent de retracer ce que fut la déroute allemande, d'évoquer l'attitude héroïque des résistants et leur arrestation, l'intervention des anonymes, la sauvagerie de certains miliciens et le procès de l'agent français de la Gestapo : René Bach.

04/09/2014

Réceptions, communications publiques, visite de M. Gérard Larrat, maire de Carcassonne, à l'Académie des arts et des sciences.

Académie des Arts et des Sciences
de Carcassonne

Fondée en 1836
Logo Académie.jpg

Programme de la rentrée académique
Invitation

Mercredi 10 septembre 2014

Auditorium - Ancienne chapelle du collège des Jésuites

16, rue des Études à Carcassonne.

17 h. Gérard Jean - Président

Ouverture de la séance de reprise de l’année académique.

Présentation de M. Edward de Lumley, administrateur des remparts et de la Cité de Carcassonne, à quelques heures de son départ pour Moscou.

Remise du diplôme de sociétaire de l’Académie des arts et des sciences de Carcassonne à M. Edward de Lumley.

17 h. 15 - 18 h. Edward de Lumley

Adieu aux Collègues et aux Carcassonnais.

Intervention sur le thème

« Saint-Pétersbourg, capitale culturelle et artistique de la Russie »

18 h. - 18 h. 45 - Aude Viguier

Communication publique avec insertion dans les Mémoires de l’Académie :

« Exemple d’une sauveté dans l’Aude, Leuc et Villefloure.

L’église Sainte-Foy de Licairac - L’église Saint-Etienne de Casals ».

18 h. 45 - 19 h. Gérard Larrat

Présence de M. le Maire de Carcassonne.

Remise du diplôme de président-né de l’Académie des arts et des sciences de Carcassonne à M. Gérard Larrat.

Remise du Dictionnaire encyclopédique de l’Aude.

19 h. Professeur Henry de Lumley

Discours informel du Professeur Henry de Lumley, Membre de l’Institut.

Remise du diplôme de membre honoraire au Professeur Henry de Lumley.

Communication publique du mercredi 10 septembre 2014, par Aude Viguier.

Carte Cassini Viguier.jpg

L'Académie des arts et des sciences de Carcassonne,
son président,
vous invitent à honorer de votre présence
la communication publique, libre et gratuite,
qui sera donnée le :
Mercredi 10 septembre 2014, à 18 heures :
par
Mme Aude Viguier
Sociétaire de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne

"Exemple d'une sauveté dans l'Aude, Leuc et Villefloure.
L'église Sainte-Foy de Licairac - L'église Saint-Etienne de Casals".

dans la salle habituelle des séances
Auditorium - Chapelle de l'ancien collège des Jésuites
16, rue des Etudes à Carcassonne.
Contact : academie.carcassonne@wanadoo.fr
Tél. 06.62.39.70.22

Conférence illustrée de Aude Viguier sur l'histoire originale de deux églises rurales dont il reste peu de vestiges, à Leuc et Villefloure. Jusqu'à la Révolution, elles ont appartenu au monastère de Sainte-Foy de Conques, dans le Rouergue. La conférencière fera part de ses découvertes dans les documents d'archives et retracera leur existence depuis le onzième siècle.

05/06/2014

COMMUNICATION PUBLIQUE DU MERCREDI 11 JUIN 2014, PAR JEAN-LOUIS BONNET : DES ARTISTES MECONNUS DE CARCASSONNE, DIX-SEPTIEME, VINGTIEME SIECLES.

Mercredi 11 juin 2014
Jean-Louis Bonnet
Professeur de Lettres Honoraire
Sociétaire de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne

"Des artistes méconnus de Carcassonne,
dix-septième - vingtième siècle"

2014.06.11 - Invitation communication Bonnet.jpg

Les réserves du Musée des Beaux-arts sont pleines d’œuvres d’art réalisées par des artistes carcassonnais qui n’ont pas osé développer leur talent dans la capitale et restent donc méconnus. Depuis le XVIIe siècle et antérieurement, ces personnages, artistes ou artisans, ont laissé dans notre ville des ouvrages remarquables que l’on a vite tendance à oublier, comme Jean Jacques Melair, Étienne Denisse, Roumens, Fournial, Prache, Ourtal, Gleyzes, Langrune.  Plusieurs monuments ont disparu du patrimoine carcassonnais après la récupération des métaux en 1942 par l’occupant allemand. Par contre d’autres œuvres ont été déposées ou données par l’État après leur exposition dans les Salons parisiens.

11/05/2014

COMMUNICATION PUBLIQUE DU MERCREDI 14 mai 2014, PAR JEAN COURRENT : A LA RECHERCHE DES RUCHERS OUBLIES EN CORBIERES MARITIMES.

Mercredi 14 mai 2014, à 17 heures
Jean Courrent
Célèbre apiculteur de l'Aude
Sociétaire de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne
"A la recherche des ruchers oubliés en Corbières Maritimes"

2014.05.14 - Invitation communication Jean Courrent.jpg 

Jean Courrent nous propose de répondre aux questions que l’on pose toujours aux apiculteurs : comment se procurait-on le miel dans les temps les plus reculés ? Quelle ruche pour quel rucher ? Le rucher familial ? Comment étaient les ruchers exploités ? La grande époque du miel de Narbonne ? Comment les conduisait-on ? Ces ruchers sont très difficiles à repérer dans les garrigues qui se ferment chaque jour davantage, avec l’abandon de l’élevage des ovins.
Nous nous lancerons à la recherche de ce patrimoine bien menacé. Abris, abeilles, ruches-placards de nos villages, niches des murs et ruchers-couverts du dix-neuvième siècle seront présentés.
Peut-être en connaissez-vous un et vous pourrez alors contribuer à la rédaction de l’ouvrage en préparation sur l’apiculture traditionnelle en Terre d’Aude.
Les amoureux de nos garrigues seront, cette fois encore, évidemment très sollicités. Pour finir sur un sourire, il vous sera présenté quelques proverbes occitans sur les abeilles, avec traduction et commentaires assurés. Certains déclenchent généralement de hauts cris... ! 
 

jean courrent,ruchers oubliés,corbières maritimes,abeilles,mercredi 14 mai 2014
Au centre, le conférencier Jean Courrent.
Photographie : Jean-Louis Bonnet. 

09/04/2014

COMMUNICATION PUBLIQUE DU MERCREDI 9 AVRIL 2014, PAR LUCETTE ET FRANCIS TEISSEIRE : L'ACTIVITE COMMERCIALE DE LA RUE TOMEY A CARCASSONNE, XVIII EME, XX EME SIECLES.

 Lucette et Francis Teisseire
avec le concours de Jean-Louis Bonnet pour l'époque ancienne
"L'activité commerciale de la rue Tomey à Carcassonne - XVIIIe-XXe siècles"
Vidéoprojection
Mercredi 9 avril 2014
2014.04.09 - Invitation communication L. et F. Teisseire.jpg 

À une époque où le centre de Carcassonne se vide de ses activités, il semble utile de rappeler que la Bastide ou Ville-Basse regroupait l'ensemble de la population à l'intérieur des murs jusqu'à la deuxième moitié du XIXe siècle. Simple rue reliant les deux églises sous le nom de : traverse de l'Officialité, l'actuelle rue Tomey prit de l'importance avec la création des Halles et d'un nouveau marché. La rue du Marché-Neuf conserva une vitalité renouvelée grâce aux commerces et ateliers déjà présents en 1533.
S'appuyant sur la projection de nombreuses cartes postales, Francis et Luce Teisseire montreront la variété des activités commerciales jusqu'au XXe siècle et la présence d'immeubles imposants comme l'Hôtel Bernard.

académie des arts et des sciences de carcassonne,lucette et francis teisseire,jean-louis bonnet,rue tomey,traverse de l'officialité,rue du marché-neuf

07/03/2014

COMMUNICATION PUBLIQUE DU MERCREDI 12 MARS 2014, PAR MICHEL JAS : LE CATHARISME DANS L'HISTOIRE, AVANT ET APRES.

Michel JAS
Pasteur de l'Eglise Protestante Unie
Sociétaire de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne

"Le Catharisme dans l'Histoire"
"Avant et Après" 

2014.03.12 - Invitation communication Michel Jas.jpg
L'histoire de nos régions retrace la permanence d'attitudes réfractaires aux idéologies chrétiennes dominantes. Entre le XIe et le XIVe siècle, "l'hérésie cathare" et la croisade, menée par le Royaume de France pour l'éradiquer, restent dans les pages les plus sanglantes.
Le Catharisme fut retrouvé et étudié à partir de sources indirectes et complexes :chroniques diverses, textes de l'Inquisition et à partir de certains de leurs propres textes en occitan ou latin.
L'université française qui a boudé le fait cathare, s'y intéresse depuis quelques années, mais quelquefois de façon dérangeante.
Où en sommes nous aujourd'hui ? Comment situer le catharisme dans la liste des hérésies réelles ou fantasmées, présentes ou disparues dans nos régions : "pays cathare" ou "pays limitrophe" !

Michel JAS est pasteur de l'Eglise Protestante Unie de France à Narbonne et à Carcassonne. Ayant travaillé avec Jean Duvernoy et Anne Brenon, il a participé à plusieurs livres collectifs sur le catharisme ; il est aussi l'auteur de Braises cathares. Filiation secrète à l'heure de la réforme (Toulouse, 1992-1996), et Incertitudes, les cathares à Montpellier (Béziers, 2007) et de Cathares et protestants, familles rebelles et histoire du Midi (Sète, 2011).

10/02/2014

Communication publique du mercredi 12 février 2014, par André Bonnery : L'influence de l'Antique dans l'oeuvre du Maître de Cabestany.

André Bonnery
Docteur d'Etat en Histoire
Président de la Société d'études historiques de Trèbes
Sociétaire de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne

"L'influence de l'Antique dans l'oeuvre du Maître de Cabestany"

2014.02.12 - Invitation communication Bonnery.jpg

André Bonnery, fera une conférence sur « L’influence de l’Antique dans la sculpture du Maître de Cabestany ». Le conférencier, docteur d’Etat, membre de notre Académie, a publié plusieurs articles et deux ouvrages sur le fameux Maître dit de Cabestany, un sculpteur du XIIe siècle dont on retrouve des œuvres majeures dans notre région, à Rieux-Minervois, Saint-Hilaire, Lagrasse, Saint-Papoul, notamment. Dans sa conférence, illustrée de nombreuses images, André Bonnery situera tout d’abord la place de l’œuvre du Maître anonyme dans son époque et il en soulignera les caractéristiques, pour montrer que le corpus qui lui est attribué relève plutôt d’une école, ou même d’un courant stylistique, que d’un même personnage. Il soulignera ensuite l’influence de l’Antiquité romaine dans les réalisations de l’atelier du Maître,  en établissant des comparaisons avec les monuments antiques dont il a pu s’inspirer. Cette influence n’a rien d’étrange quand on sait combien l’art roman, dans le Midi de la France, sut s’inspirer de l’art des Romains. Entrée libre et gratuite. 

25/12/2013

Communication publique du mercredi 8 janvier 2014, par Jean-Louis Bonnet : La Libération de Carcassonne, 19 et 20 août 1944, avec témoignages et vidéoprojection.

Jean-Louis Bonnet
Professeur de Lettres Honoraire
Sociétaire de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne

"La Libération de Carcassonne
19 et 20 août 1944
avec témoignages et vidéoprojection"

2014.01.08 - Invitation communication Bonnet.jpg
La France s’apprête enfin à célébrer la guerre de 1914-1918, en l’absence de tout survivant. Aujourd’hui, certains refusent encore de favoriser la connaissance du deuxième conflit mondial pour des raisons obscures. Dans le cadre de ses séances, l’Académie des Arts et des Sciences de Carcassonne s’honore de traiter tous les sujets proposés sans exclusive. Après le débarquement franco-américain en Provence (15 août 1944), un ordre de retraite s’impose aux troupes allemandes démoralisées. A Carcassonne comme ailleurs, la débâcle entraîne la destruction des installations, le déchaînement de la violence, le passage de troupes et les exactions auprès des civils. Fidèle aux archives consultées et respectueux des témoignages recueillis, l’historien Jean-Louis Bonnet commentera les événements du 19 août 1944 (exécutions de Baudrigues) et du 20 août 1944 (massacre au Quai Riquet), en projetant de nombreuses images.

académie des arts et des sciences de carcassonne,jean-louis bonnet,la libération de carcassonne,19 et 20 août 1944,mercredi 8 janvier 2014Hommage de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne à Madame Claire Minerve-Bringer.académie des arts et des sciences de carcassonne,jean-louis bonnet,la libération de carcassonne,19 et 20 août 1944,mercredi 8 janvier 2014Le conférencier : Jean-Louis Bonnet.académie des arts et des sciences de carcassonne,jean-louis bonnet,la libération de carcassonne,19 et 20 août 1944,mercredi 8 janvier 2014

UN HOMMAGE A MADAME BRINGER

Après l’assemblée générale de l’Académie des Arts et des Sciences de Carcassonne, ce mercredi 8 janvier, en présence de plus d’une centaine d’auditeurs, la deuxième partie proposait une conférence de l’historien Jean-Louis Bonnet sur " La Libération de Carcassonne (19 et 20 août 1944)". La présentation de cette période était dédiée à Madame Claire Minerve-Bringer, résidant actuellement dans l’Hérault, fort affaiblie en raison de son âge avancé mais précise dans sa mémoire. Il était temps de rappeler la vie courageuse de cette dame, veuve à 24 ans après que son époux Jean Bringer, nommé responsable des F.F.I. de l’Aude par le général Koenig, ait été martyrisé dans l’explosion de Baudrigues le 19 août 1944.
Les deux jours choisis correspondaient à la libération tant attendue de Carcassonne avec les destructions allemandes et le massacre du quai Riquet. Avec la présentation d’images inédites, le reflet des témoignages enregistrés depuis une dizaine d’années, le conférencier a su avec discrétion préserver l’anonymat des traîtres et mettre en valeur les événements courageux de certains Carcassonnais. Devant une assistance rassemblée par l’émotion, Jean-Louis Bonnet conclut :« Davantage tournés vers leur avenir, les jeunes voudront oublier cette atroce période et imaginer leur vie dans une entente solide et une paix créatrice de bonheur ».

09/12/2013

Communication publique du mercredi 11 décembre 2013, par Julien Foltran : Trois bourgs monastiques de l'Aude : Alet les Bains, Caunes Minervois et Lagrasse. Aspects des relations entre communautés d'habitants et de religieux au Moyen Âge.

Julien Foltran
Universitaire
Lauréat du Prix des Arts et des Sciences Joseph Poux

Trois bourgs monastiques de l'Aude :
Alet les Bains, Caunes Minervois et Lagrasse.

Aspects des relations entre communautés d'habitants et de religieux au Moyen Âge.
2013.12.11 - Invitation communication Foltran.jpg

Il existe dans l’Aude de nombreux bourgs érigés auprès d’abbayes bénédictines fondées à l’époque carolingienne. La plupart de ces bourgs ont profité des puissantes abbayes pour se développer, jusqu’à devenir de véritables petites villes à la fin du Moyen Âge. La proximité entre deux communautés, celle des religieux des abbayes et celle des habitants des bourgs, a souvent entraîné des tensions, notamment concernant le partage de l’espace environnant, que chacune exploitait pour ses propres activités. Au fur et à mesure que le pouvoir consulaire s’affirmait, les habitants ont cherché à défendre leurs intérêts et à s’émanciper du pouvoir des abbés, qui étaient leur seigneur temporel et spirituel. À travers les exemples d’Alet, Caunes et Lagrasse, cette communication abordera les relations entre les membres et les représentants des deux communautés ainsi que les modalités du partage de l’espace autour des bourgs et des abbayes tout au long du Moyen Âge.

 

académie des arts et des sciences de carcassonne,julien foltran,communication,mercredi 11 décembre 2013,trois bourgs monastiques de l'aude,alet-les-bains,caunes-minervois,lagrasse,communautés d'habitants,religieux,moyen Âge
Le conférencier Julien Foltran, au cours de sa brillante intervention.
Photographie : Gérard Jean.

12/11/2013

Communication publique du mercredi 13 novembre 2013 : De Jules Ferry aux écoles de nos villages. Hommage à l'un des derniers "hussards de l'Ecole de la République" : Alcide Aymeric, par Jean-Noël Loubès.

 Jean-Noël Loubès
Ancien Inspecteur d'Académie de l'Aude
Sociétaire de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne

De Jules Ferry aux écoles de nos villages.
Hommage à l'un des derniers "hussards de l'Ecole de la République" :Alcide Aymeric. 

2013.11.13 - Invitation communication Loubès.jpg

Communication publique du mercredi 13 novembre 2013 : Présentation du livre publié après le colloque organisé à Belpech : L'Ecole dans le canton de Belpech.

2013.11.13 - Invitation communication Armengaud.jpg

Ce livre témoigne d’une école qui a définitivement disparu. « L’instit » mis en exergue par Jules Ferry en 1881 est mort avec la réforme de 1989. Plus d’un siècle durant, le maître, la maîtresse d’école ont représenté et enseigné les principes fondamentaux de l’Ecole de la République. Autant que faire se peut, leur nom est inscrit dans la liste de chaque école. Certains ont bien voulu écrire quelques pages supplémentaires puisées dans le cahier de leur mémoire. Il ne fallait pas les oublier. Il ne fallait surtout pas que le patrimoine scolaire du canton de Belpech, désormais rassemblé dans ce livre, retombe dans le mutisme de l’indifférence ou les méandres des regrets.

Ecole dans le canton de Belpech.4.jpg

03/10/2013

Communication publique du mercredi 9 octobre 2013 : Un peintre carcassonnais oublié : Jacques Ourtal (1868-1962).

académie des arts et des sciences de carcassonne,jean-louis bonnet,francine perette-ourtal,albert ourtal,christian xapella,mercredi 9 octobre 2013

Après la présentation réussie de l'artiste peintre Jacques Ourtal en 2008, à la Maison de Quartier Pasteur, il tardait au public de la ville de connaître davantage ce personnage qui, ayant préféré rester à Carcassonne, n'a pas la reconnaissance des conservateurs officiels et des "Messieurs du Louvre". Né en 1868 dans la rue de la Mairie, inscrit et lauréat à l'Ecole des Arts de Toulouse, il part à 18 ans dans la capitale et il rentre à l'Ecole Nationale des Beaux-Arts. Accompagné de son compatriote, le sculpteur Théophile Barrau, il fréquente les plus grands artistes dans l'atelier Cabanel. Revenu au pays, il représente avec perfection la Cité, les paysages de l'Aude, les monuments de Carcassonne, les personnages de la ville.
Dans le cadre de ses réunions mensuelles, l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne reçoit Jean-Louis Bonnet qui présente en vidéoprojection les années de formation à Paris et les artistes fréquentés, ses oeuvres principales.
Des renseignements biographiques et des témoignages sont fournis par des proches, comme Madame Francine Perette-Ourtal, petite-fille de l'artiste, venue tout spécialement de Paris, et Albert Ourtal, son petit-neveu, par son élève admiratif, le peintre Christian Xapella. Les prochains Mémoires de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne publieront une étude reprenant les interventions. 
 

académie des arts et des sciences de carcassonne,jean-louis bonnet,francine perette-ourtal,albert ourtal,christian xapella,mercredi 9 octobre 2013Dans les réserves du Musée des Beaux-Arts de Carcassonne. De gauche à droite : Mme Francine Perette-Ourtal ; Mme Marie-Noëlle Maynard, Conservateur en chef ; M. Gérard Jean, président de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne ; M. Albert Ourtal.académie des arts et des sciences de carcassonne,jean-louis bonnet,francine perette-ourtal,albert ourtal,christian xapella,mercredi 9 octobre 2013académie des arts et des sciences de carcassonne,jean-louis bonnet,francine perette-ourtal,albert ourtal,christian xapella,mercredi 9 octobre 2013

Lors de la dernière séance de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne, présidée par Gérard Jean, plus de 120 personnes ont applaudi l'hommage rendu à Jacques Ourtal, peintre de Carcassonne (1868-1962). Sur une projection d’images, Jean-Louis Bonnet a présenté la vie et les œuvres du peintre et il a laissé place aux interventions de Francine Perette-Ourtal, petite-fille de l’artiste, d’Albert Ourtal, son petit-neveu et de Christian Xapella, son élève. 

académie des arts et des sciences de carcassonne,jean-louis bonnet,francine perette-ourtal,albert ourtal,christian xapella,mercredi 9 octobre 2013
Le peintre Christian Xapella, dernier élève de l'artiste Jacques Ourtal.académie des arts et des sciences de carcassonne,jean-louis bonnet,francine perette-ourtal,albert ourtal,christian xapella,mercredi 9 octobre 2013
Madame Francine Perette-Ourtal.académie des arts et des sciences de carcassonne,jean-louis bonnet,francine perette-ourtal,albert ourtal,christian xapella,mercredi 9 octobre 2013
M. Albert Ourtal.
académie des arts et des sciences de carcassonne,jean-louis bonnet,francine perette-ourtal,albert ourtal,christian xapella,mercredi 9 octobre 2013
M. Jean-Louis Bonnet.académie des arts et des sciences de carcassonne,jean-louis bonnet,francine perette-ourtal,albert ourtal,christian xapella,mercredi 9 octobre 2013académie des arts et des sciences de carcassonne,jean-louis bonnet,francine perette-ourtal,albert ourtal,christian xapella,mercredi 9 octobre 2013académie des arts et des sciences de carcassonne,jean-louis bonnet,francine perette-ourtal,albert ourtal,christian xapella,mercredi 9 octobre 2013académie des arts et des sciences de carcassonne,jean-louis bonnet,francine perette-ourtal,albert ourtal,christian xapella,mercredi 9 octobre 2013académie des arts et des sciences de carcassonne,jean-louis bonnet,francine perette-ourtal,albert ourtal,christian xapella,mercredi 9 octobre 2013académie des arts et des sciences de carcassonne,jean-louis bonnet,francine perette-ourtal,albert ourtal,christian xapella,mercredi 9 octobre 2013académie des arts et des sciences de carcassonne,jean-louis bonnet,francine perette-ourtal,albert ourtal,christian xapella,mercredi 9 octobre 2013
Quelques tableaux du peintre Jacques Ourtal.
Photographies communiquées par M. Michel Marsenach.

Monsieur Eric Freysselinard, ancien préfet de l'Aude est contraint d'annuler la communication qu'il devait donner à l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne

 Lundi 21 octobre 2013
Éric Freysselinard
Ancien préfet de l’Aude
"Albert Lebrun
Dernier Président de la IIIe République".

Annulé.jpg

Monsieur Eric Freysselinard, ancien préfet de l'Aude, directeur des stages de l'Ecole Nationale d'Administration, sociétaire de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne, est pris à contre pied par son agenda et ses obligations professionnelles. Il est contraint d'annuler la conférence qu'il avait prévu pour le lundi 21 octobre 2013 et nous prie de vous présenter ses excuses pour cet impondérable.

28/09/2013

Calendrier des activités et communications publiques données à l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne, du mercredi 9 octobre 2013 au mercredi 11 décembre 2013

Logo rond Académie.jpg
Calendrier des Activités
et
Communications

 Mercredi 9 octobre 2013

Jean- Louis Bonnet

Avec les témoignages de :

Francine Perette Ourtal - Albert Ourtal - Christian Xapella

Un peintre carcassonnais oublié :

Jacques Ourtal (1868-1962).


Mercredi 13 novembre 2013

 

 

 

Auguste Armengaud
Président de la Société d'histoire de Belpech et du Garnaguès

Présentation du livre publié après le colloque organisé à Belpech :

L’École dans le canton de Belpech (1881-1989).

 

Jean-Noël Loubès

Ancien Inspecteur d’Académie de l’Aude

De Jules Ferry aux écoles de nos villages.

Hommage à l’un des derniers « hussards de l’école de la République » :

Alcide Aymeric.

Mercredi 11 décembre 2013

 

 

Julien Foltran

Lauréat du Prix des Arts et des Sciences Joseph Poux

Trois bourgs monastiques de l’Aude : Alet-les-Bains,

Caunes-Minervois et Lagrasse.

Aspects des relations entre communautés d’habitants et de religieux au Moyen-Âge.

13/09/2013

Communication de Monsieur Jean-Louis Bonnet, du samedi 14 septembre 2013.

Carcassonne - Académie - Réduit.jpg
Le patrimoine oublié des Carcassonnais
(deuxième partie)
Vidéoprojection
Jean-Louis Bonnet
Professeur de Lettres honoraire
Sociétaire de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne.2013.09.14 - Invitation communication Bonnet.jpg

05/09/2013

Communication de Monsieur Patrick Lacastaignerate, du mercredi 11 septembre 2013.

 patrick lacastaignerate,mercredi 11 septembre 2013,cyclone de carcassonne,août 1912,académie des arts et des sciences de carcassonne
Séance solennelle de reprise d'activités
Le cyclone de Carcassonne, au mois d'août 1912
Vidéoprojection
Patrick Lacastaignerate
Président du groupement philatélique Languedoc-Roussillon
Sociétaire de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne

A la fin du mois d'août 2012, un fort coup de vent s'est abattu sur Carcassonne en début de soirée. Si les témoins oculaires ont aujourd'hui disparus, il nous reste les coupures de journaux, mais également les cartes postales qui ont été confectionnées à l'époque par des imprimeurs locaux. Cette conférence, sans prétention, va nous permettre de remettre la vie carcassonnaise dans les événements de la fin de cette "belle époque" qui allait se terminer avec les horreurs de la guerre.
Ce "cyclone" sera évoqué par la vidéoprojection de ces cartes en noir et blanc qui ont été les premiers contacts de nos aïeux avec la photographie. 2013.09.11 - Invitation communication Lacastaignerate.jpg