Carcassonne11
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

03/05/2017

Les sociétaires de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne écrivent et publient : le Temps des fraternités, par feu Henri Callat et Claude Caro

Temps des fraternités.jpg
Ouvrage consultable à la bibliothèque de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne.

10/09/2015

Henri Callat et Claude Caro, sociétaires de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne, ont animé le vingt-septième colloque interdisciplinaire de Carcassonne.

Temps des fraternités.jpg
Ouvrage consultable à la bibliothèque de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne.

Au commencement était le Verbe... toulousain !
llya Prigogine, nouveau Prix Nobel, venait de cosigner, avec Isabelle Stengers, un ouvrage intitulé "La Nouvelle Alliance", sous-titré "Métamorphose de la science".
Notre aventure débutait : celle d'un groupe de professeurs de toutes disciplines ouvert à un public curieux de cette nouvelle alliance entre tous les savoirs annoncée dans l'ouvrage de Prigogine.
Aurions-nous déjà abordé, sans encore tout à fait le comprendre, les temps de la "reliance" et des fraternités ?
Cette première étape de notre existence fut celle de merveilleuses rencontres symbolisées notamment par les noms d'Edgar Morin et d'Albert Jacquard relayés par leurs interprètes du moment, Maurice Pasdeloup, Jacques Dousset et Roger Cavaillès notamment, les deux premiers ayant hélas ! aujourd'hui disparu.
Mais très vite nous avons compris que l'Université de Toulouse-le-Mirail constituait un espace trop étroit pour faire écho à l'enthousiasme suscité par des idées pour nous si nouvelles.
Et c'est Carcassonne qui, pour l'essentiel, hérita de la suite.
Vingt sept Colloques ponctuèrent, à travers les thèmes les plus divers, notre cheminement vers les nouveaux horizons intellectuels ouverts, un quart de siècle plus tôt, par l'ouvrage de Prigogine.
Dans cette pespective nous avons pu bénéficier de l'appui moral et financier d'une association culturelle locale, l'Adreuc. Il faut mentionner également tout l'intérêt porté à nos travaux par le Conseil général de l'Aude.
Collective fut notre initiative de départ, collective demeure la suite de notre aventure ; et tous ceux qui, localement, participent, avec un admirable dévouement, à l'organisation et aux succès de nos Colloques, se retrouveront bien sûr dans ce qualificatif. Ainsi chacun d'entre nous pourrait faire sienne cette remarque de Wittgenstein : "Je crois que je n'ai jamais inventé un chemin de pensée, mais qu'il m'a toujours été donné par quelqu'un d'autre... Ce que j'invente, ce sont de nouvelles comparaisons."

Henri Callat. 

 

29/12/2014

Habiter les rêves, mieux qu'habiter un lieu ! Les voeux de Claude Caro pour l'année 2015.

Habiter les rêves, mieux qu'habiter un lieu !

Voeux Claude Caro.jpg

01/01/2013

Les sociétaires de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne écrivent et publient : En ce moment d'éternité, défendons l'avenir !, par Claude Caro.

Celui qui vient

À l’aube de cet instant de temps universel,

Cet instant si bref mais à notre mesure,

Puissions-nous sagement déchiffrer l'écriture :

Les signes romanesques de notre épopée.

Et puis croiser nos mots et, sans croiser le fer,

Broder l'étoffe de nos rêves au va et vient

De nos libres échanges fraternels, et nouer

En vol, pour l'évasion, l'échelle virtuelle.

Libres enfin, infiniment ivres d'au-delà,

Libres penseurs clairvoyants, posés au bord du temps,

Un temps crépusculaire épinglé d'alertes existentielles.

Soyons de ceux qui font la part plus belle

A celui-là qui vient, tout ébroué de vent,

Partager notre joie commune et immortelle.

 

Avec Vladimir Maîakovsky,

Nous ne serons pas qu’ «'un nuage en pantalon » .

Nous maintiendrons un pied dans la porte

Puisqu'après nous d'autres humains viendront

Pousser vers l'azur l'humanité plus forte.

 

Avec Aragon, dans « Les poètes », nous reprendrons en cœur :

« J'entends, j'entends, le monde est là

Il passe des gens sur la route.

Plus que mon cœur je les écoute.

Le monde est mal fait, mon cœur las.

Faute de vaillance ou d'audace

Tout va son train rien n'a changé

On s'arrange avec le danger

L'âge vient sans que rien ne passe.

Au printemps de quoi rêvais-tu

On prend la main de qui l'on croise

Ah mettez les mots sur l'ardoise

Compte qui peut le temps perdu.

Tous ces visages, ces visages

J'en ai tant vu des malheureux

Et qu'est-ce que j'ai fait pour eux

Si non, gaspiller mon courage.

 

À Carcassonne, le premier Janvier 2013

Claude Caro.

03/01/2012

Les voeux de M. Claude Caro, sociétaire de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne.

Le fichier au format Pdf est consultable en cliquant sur le lien ci-dessous :

Celui qui vient

14/04/2011

Quatre nouveaux sociétaires, admis au sein de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne.

Au cours de la séance mensuelle du 14 avril 2011, Monsieur Claude Caro, enseignant, retraité, président de l'Université populaire de l'ouest audois, domicilié à Carcassonne ; Monsieur Bernard Chevalier, né à Carcassonne le 30 août 1947, universitaire, professeur de langue italienne en classes Préparatoires et à l'université de Nantes, retraité, auteur d'une vingtaine d'ouvrages, romancier, domicilié à Carcassonne ; Monsieur Georges Bosc, ingénieur d'agriculture africaine, retraité, ancien président national du Cercle algérianiste, membre correspondant de l'Académie des sciences d'outre-mer, membre de la Société des bibliophiles de Guyenne, chevalier de l'Ordre national du Mérite, domicilié à Carcassonne ; Monsieur David Scagliola, président délégué du Centre culturel de la mémoire combattante, domicilié à Villemoustaussou ; ont été reçus comme sociétaires de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne.

 académie des arts et des sciences de carcassonne,14 avril 2011,claude caro,bernard chevalier,georges bosc,david scagliola
Le président Gérard Jean et le conférencier Francis Falcou
Séance du 14 avril 2011. Photographies : Christiane Clergue.
académie des arts et des sciences de carcassonne,14 avril 2011,claude caro,bernard chevalier,georges bosc,david scagliola