Carcassonne11
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11/11/2014

Un lycéen sauve 130 ans d'archives par hasard !

Journal L'Indépendant :
Des documents du lycée impérial, - certains datant de 1884-,

ont été sauvés de la destruction
à Paul-Sabatier !Paul Sabatier - Destruction archives.jpg
Tout avait été jeté en vrac dans une benne au sein du lycée. D.R.

Il y avait une benne avec plein de documents, dans la cour du lycée. Je me suis approché et le premier papier que j'ai trouvé datait de 1891 !
Elève en première à Sabatier, Julien Llamas a sauvé de la destruction des centaines de documents s'étalant sur plus d'un siècle, de 1884 à 2007. 
Le proviseur, M. Mercadal, m'a autorisé à prendre des documents ainsi que des photos, poursuit Julien Llamas. Le tout n'est pas passé inaperçu sur internet, puisque l'élève gère la page facebook auparavant tenue par l'historien Martial Andrieu !
Tous les documents antérieurs aux années 60, - et à la construction du lycée Paul-Sabatier -, sont des archives du lycée impérial de Carcassonne qui était situé en haut de la rue de Verdun", explique Martial Andrieu. Révolté par ce désherbage sauvage des archives du lycée, qui s'est déroulé jeudi dernier, il énumère tout ce qui aurait pu disparaître : des listes d'élèves, de fonctionnaires, de professeurs, des fiches, des croquis de travaux des années 1880, mais aussi les services et émoluments du personnel pour 1947, et les provisions pour la cantine en période de guerreLe lendemain matin, deux hommes de l'administration ont pris les documents les plus anciens dans la benne, qui a ensuite été bâchée, raconte le lycéen.

Stockées 50 ans avant d'être jetées !

Martial Andrieu a appelé la directrice des Archives départementales. Elle a envoyé sur place ses agents, explique-t-il. Les archives du Lycée Impérial de Carcassonne sont évidemment les pièces les plus précieuses. L'historien Claude Marquié, faute d'archives pour réaliser une conférence, pensait qu'elles avaient été détruites lors du déménagement, précise Martial Andrieu. En fait, elles sont restées 50 ans au lycée Sabatier avant d'être jetées aux ordures ! Il me semble que les administrations ont l'obligation, passé un certain délai, de verser leurs papiers aux Archives départementales. Autre problème : des documents relativement récents, - et contenant de nombreux renseignements sur d'anciens élèves -, ont été exposés à la vue de tout le monde. Pas l'idéal pour protéger des données personnelles !

Journal L'Indépendant
Edition du mardi 11 novembre 2014
Guillaume Richard