Carcassonne11
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

12/07/2017

Les sociétaires de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne écrivent et publient : Castelnaudary, d'Auguste Fourès à Jean Mistler.

Castelnaudary
1870 - 1945
D'Auguste Fourès à Jean Mistler
Paul Tirand
Format : 17 X 24 - 232 pages

Tirand - Castelnaudary1.jpgTirand - Castelnaudary2.jpg
Ouvrage consultable à l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne.

05/05/2016

Les sociétaires de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne écrivent et publient : Armand Barbès, l'indigné permanent, par Paul Tirand.

Paul Tirand
Armand Barbès
L'indigné permanent
1809-1870
Avec des lettres inédites
Editions L'Harmattan
Format 13 X 21, 248 pages, 2016, 25 €Tirand - Barbes.jpgTirand - Barbès.jpg
Ouvrage disponible :
Editions L'Harmattan
5-7, rue de l'Ecole Polytechnique - 75005  Paris
laetitia.lebreton@harmattan.fr
Chez l'auteur :
paul.tirand@club-internet.fr
Consultable à la bibliothèque de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne.

Paul Tirand est l'auteur de trois biographies de  personnalités impliquées dans les mouvements socialistes du XIXe siècle. Il a participé à plusieurs colloques sur le saint-simonisme et la Commune de 1871. Il a publié aussi une Histoire de Castelnaudary (1815-1945) et deux ouvrages sur la franc-maçonnerie.

13/08/2013

Les sociétaires de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne écrivent et publient : Antoine Metgé, 1795-1871, par Paul Tirand.

Antoine Metgé (1795 - 1871)
Itinéraire d'un saint simonien de Castelnaudary
Paul Tirand

150 pages - 8 illustrations
15 € + 3 € de frais de port.
Carcassonne - Académie - Réduit.jpg

Le groupe saint-simonien de Castelnaudary a réuni, dans les années 1830, quelques hommes remarquables, injustement oubliés. Antoine Metgé est l’un d’eux.
Né en Espagne d’un père parti combattre dans les armées de la Révolution, militant de la Charbonnerie pendant ses études universitaires à Toulouse, fervent adepte du saint-simonisme, exclu de l’enseignement pour avoir professé une doctrine abominable, proche du Père Enfantin avec lequel il échange une correspondance passionnante, féministe dans le sillage de Suzanne Voilquin, la plus célèbre des saint-simoniennes, qu’il reçoit à Castelnaudary, intéressé par la colonisation de l’Algérie où il fait en 1854 un voyage d’étude qui le mène en quelques mois d’Alger à Tlemcem et dont il nous a laissé un compte rendu détaillé, tableau précis et pittoresque de ce territoire dans les premières années de la conquête, telles ont été les grandes étapes de la vie mouvementée d’Antoine Metgé, mort dans la misère à Castelnaudary.
Cette biographie est l’occasion de découvrir une personnalité soucieuse de progrès humain, porteuse d’un message qui reste d’actualité. Si Antoine Metgé est représentatif du foisonnement idéologique qui a marqué ce siècle, son parcours est néanmoins inséparable de l’histoire de Castelnaudary et du Lauragais. 

Paul Tirand s’intéresse, tant au plan local que national, à l’histoire politique et sociale du XIXe siècle, notamment au saint-simonisme et à la Commune de 1871. Il a participé à des colloques traitant de ces thèmes et écrit des ouvrages sur cette période.

 antoine metgé,1795-1871,paul tirand,castelnaudary,saint simonien
Ouvrage disponible chez l'auteur, consultable à la bibliothèque de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne.

26/11/2012

Les sociétaires de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne écrivent et publient : Edmond Combes l'Abyssinien, par Paul Tirand.

Edmond Combes
L'Abyssinien
1812-1848
La passion de l'Orient
Paul Tirand
Combes-Tirand.jpg
Ouvrage consultable à la bibliothèque de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne.

Embrasser les idéaux saint-simoniens en 1830, tel est le choix fait, dès l'âge de dix-huit ans, par Edmond Combes. Avec d'autres jeunes gens de sa ville natale, Castelnaudary, il s'enthousiasme pour cette doctrine qu'il va prôner dans la région lyonnaise et en Suisse. Dans la continuité de cet engagement, il ne résiste pas à l'appel de l'Orient : de 1833 à 1837, il parcourt l'Egypte et l'Abyssinie où il connaît de nombreuses aventures qu'il relate dans deux ouvrages qui lui valent une notoriété certaine. Il noue une relation amicale avec George Sand et Frédéric Chopin qui, affectueusement, le surnomment l'Abyssinien ; il est le témoin de leur dernière rencontre en mars 1848.
Sa carrière de diplomate, débutée en 1842, est une succession d'échecs ; soucieux de promouvoir dans les Etats où il est en poste plus de compréhension entre les communautés ethniques et religieuses, il se heurte, par ses interventions, aux autorités du pays et à ses supérieurs hiérarchiques. Nommé consul à Damas, il y est victime avec ses deux filles du choléra : lui qui oeuvrait pour plus de tolérance entre les communautés meurt à trente-six ans sous les coups des autochtones qui accusent l'étranger d'avoir été à l'origine du fléau.

19/01/2012

Les sociétaires de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne écrivent et publient : Les vrais amis réunis : une loge maçonnique carcassonnaise à l'aube de ses 150 ans, par Paul Tirand.

Loge - Paul Tirand.jpg
Ouvrage disponible chez l'auteur, à la librairie Breithaupt et à la Maison de la Presse à Carcassonne.
Consultable à la bibliothèque de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne.

En 2012, la loge Les Vrais Amis Réunis à l'orient de Carcassonne, un des plus anciens ateliers maçonniques de France, célébrera son cent-cinquantième anniversaire. En prélude à cette commémoration, ses membres ont voulu retracer son histoire, intimement liée à la vie de la cité.
Rassemblement d'hommes de toutes conditions, illustres ou inconnus, cette loge a toujours épousé son époque, parfois devancé la marche du temps, mais jamais cédé aux abandons du confort intellectuel. Elle a vécu les joies et les souffrances de l'Histoire, tout particulièrement durant les années noires (1940-1944) : grâce à des documents d'archives, la répression dont l'atelier dans son ensemble et certains frères en particulier ont été victimes, est longuement décrite. N'est-il pas vrai que rien ne serait pire que l'oubli ?
Les maçons des Vrais Amis Réunis ont toujours su faire prévaloir les principes de la franc-maçonnerie : la fraternité, exigence du vivre ensemble, l'égalité, source d'harmonie, la liberté, condition essentielle de réalisation personnelle, sans oublier l'idéal de laïcité qui assure les fondements de notre société.
La fidélité à ces valeurs, tel est l'enseignement qu'on peut retirer de l'histoire de cette loge, des quelques planches individuelles et collectives représentatives du travail maçonnique, de la biographie de certains frères.
Il appartient aux successeurs des maçons qui, depuis 1862, ont frayé un tel chemin de ne pas s'en écarter afin que cette belle histoire se poursuive pendant de longues années. Sursum Corda ! Haut les Coeurs ! Telle est leur devise. 

10/02/2011

Huit nouveaux sociétaires, admis au sein de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne.

Au cours de la séance mensuelle du 10 février 2011, Monsieur Roland Courteau, sénateur de l'Aude, domicilié à Narbonne ; M. Paul Detours, titulaire des orgues de Montréal, fondateur et président des Amis de l'orgue de Montréal, domicilié à Cailhau ; M. Jean-Pierre Montanié, pilote d'aviation, capitaine de vaisseau, chevalier de la Légion d'honneur, domicilié au château Gléon à Villesèque-des-Corbières ; M. Nicolas De Lorgeril, diplômé de l'Ecole nationale d'administration, ancien directeur général adjoint de l'Office national des forêts, directeur de la stratégie et de l'immobilier du Crédit Foncier de France, principal producteur de vin en Cabardès, domicilié au château de Pennautier ; M. Régis Ramière de Fortanier, expert atomiste, responsable de l'application de l'énergie nucléaire à la restauration des oeuvres d'art, domicilié à Villasavary ; M. Henri Detours, ancien directeur général de la Chambre de commerce et d'industrie de Bordeaux (1973-1996), consul du Venezuela à Bordeaux jusqu'en 2007, chevalier de la Légion d'honneur, domicilié au Pont-du-Sou à Cépie ; M. Paul Tirand, historien, auteur de quatre ouvrages relatifs au département de l'Aude, domicilié à Castelnaudary ; M. Bernard Faine, technicien agricole en retraite, domi-cilié à Moussoulens ; ont été reçus comme sociétaires de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne.

07/11/2010

Communication de M. Paul Tirand, du jeudi 9 décembre 2010, à 17 heures.

Invitation communication Tirand - 2010.12.09.jpg