Carcassonne11
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/02/2012

Délibération du jury du Prix des Arts et Sciences Joseph Poux. Le premier prix est décerné à Mlle Clémentine Bollée-Legeas.

Prix des Arts et Sciences Joseph Poux

Après délibération et à l'unanimité, le jury du Prix des Arts et des Sciences Joseph Poux a décidé d'attribuer les prix suivants :

* Premier prix, d'un montant de 2500 €, à Clémentine Bollée-Legeas, pour son mémoire de master II : Seigneurs et seigneuries à Belpech - XIe - XIIIe siècles.

 académie des arts et des sciences de carcassonne,prix des arts et des sciences joseph poux 2011,clémentine bollée-legeas,anthony chanaud,isabelle jonc
Clémentine Bollée-Legeas - Photographie : Gérard Jean.

Il n'est pas facile de mener à bien une étude historique portant sur la période médiévale, et ce à partir d'archives originales rédigées en latin, dans une graphie qui nous est devenue étrangère. Pourtant, surmontant tous ces obstacles avec une réelle aisance, Mademoiselle Clémentine Bollée-Legeas a consacré son mémoire de master II à la seigneurie de Belpech du XIe au XIIIe siècle. Ce mémoire s'articule autour de trois grandes parties. Dans un premier temps, Mlle Bollée-Legeas s'intéresse aux origines du lignage des seigneurs de Belpech (connus dès 1085) et à l'espace géographique dans lequel ils évoluent : ce territoire qui va de l'Ariège à l'Hers, mentionné dès le Xe siècle sous la dénomination Agarnaguès puis au XIIIe siècle Garnaguès. Dans une deuxième partie, l'auteur évoque longuement la stratégie complexe des alliances nouées, aux XIIe et XIIIe siècles, par les seigneurs de Belpech, dans la mouvance des comtes de Foix et des Trencavel, jouant sur les rivalités pour étendre leurs possessions et affirmer la puissance de leur lignage. Enfin, la dernière partie est consacrée à l'évolution de cette seignerie après la croisade contre les Albigeois. Malgré les conflits qui les opposent à diverses reprises à l'abbaye de Boulbonne ou aux comtes de Foix, malgré les concessions de franchises qu'ils sont amenés à faire aux habitants de Belpech et de Molandier, les seigneurs de Belpech parviennent à maintenir leur statut social et leur patrimoine. En décernant aujourd'hui le premier prix à Mademoiselle Clémentine Bollée-Legeas, le Conseil général de l'Aude récompense un travail historique d'une réelle valeur scientifique, reposant sur une exploitation méthodique, systématique et fort intelligente des documents d'archives. Mettant bien en évidence la spécificité de ce territoire et de son histoire, cette étude apporte un éclairage neuf sur notre département et le Conseil général ne peut que s'en réjouir et féliciter chaleureusement son auteur.

* Deuxième prix, d'un montant de 1500 €, à Anthony Chanaud, pour son mémoire de master I : Le clergé paroissial réfractaire et ses fidèles dans le département de l'Aude au cours de la Révolution (1790 - 1799).

 académie des arts et des sciences de carcassonne,prix des arts et des sciences joseph poux 2011,clémentine bollée-legeas,anthony chanaud,isabelle jonc
Anthony Chanaud - Photographie : Gérard Jean.

En accordant le deuxième prix à Monsieur Anthony Chanaud, pour son mémoire de master I, consacré à l'étude du clergé paroissial réfractaire dans le département de l'Aude sous la Révolution française, le Conseil général récompense un travail de recherche de grande qualité, reposant sur un dépouillement scrupuleux des documents d'archives et une utilisation intelligente des données recueillies. On laisse trop souvent entendre que tout a déjà été dit, tout écrit, sur la Révolution française. Certes la célébration du bicentenaire de 1789 a vu paraître nombre de publications sur cette période, qui ont renouvelé les problématiques mais sont loin d'avoir épuisé le sujet. Il est donc heureux que M. Chanaud nous apporte un éclairage neuf sur cette mesure qui a profondément divisé la France et les Français : le serment à la Constitution civile du Clergé exigé des prêtres en 1790. L'intérêt de l'étude est d'autant plus grand qu'elle porte sur un département où les prêtres assermentés furent majoritaires alors que, jusqu'ici, les historiens se sont surtout penchés sur les départements à forte majorité de prêtres réfractaires. En 1789, la Révolution est plutôt bien accueillie dans l'Aude : dans l'ensemble, les prêtres, même si beaucoup acceptent mal l'ingérence du pouvoir civil, accepentent de prêter serment. Seuls les districts de Quillan et de Castelnaudary se singularisent par une forte proportion de prêtres réfractaires et des manifestations hostiles aux autorités révolutionnaires. L'entrée en guerre de la France en 1792 aggrave les tensions mais le département reste relativement calme et la Terreur fait peu de victimes dans l'Aude. Grâce au corpus des prêtres audois qu'il a pu établir et à la cartographie qui nous permet de mieux appréhender les différences locales, l'apport de ce mémoire est indiscutablement fort appréciable et le Conseil général, en attribuant ce second prix à M. Chanaud, distingue une étude d'un réel mérite. 

* Médaille d'honneur, à Isabelle Jonc, pour son mémoire de master II : Jacques Gamelin (1738 - 1803). Les dessins de batailles.

 académie des arts et des sciences de carcassonne,prix des arts et des sciences joseph poux 2011,clémentine bollée-legeas,anthony chanaud,isabelle jonc
Médaille d'honneur attribuée à Mlle Isabelle Jonc - Photographie : Gérard Jean.

Le Conseil général décerne une médaille d'honneur à Mademoiselle Isabelle Jonc, pour le mémoire de Master II qu'elle a consacré aux dessins de batailles de Jacques Gamelin. Il souhaite ainsi récompenser l'auteur pour l'important travail de recherche qui fut le sien et la grande qualité des notices techniques rédigées dans le cadre de ce catalogue raisonné. Cet artiste audois, qui s'illustra tout autant dans les sujets religieux que dans les scènes mythologiques antiques, fut un grand peintre de batailles, s'engageant en 1793, par conviction, dans l'armée révolutionnaire et restituant, dans ses dessins et ses tableaux, les combats contre les Espagnols auxquels il participe. Le recensement des oeuvres réalisé par Mademoiselle Jonc est précédé d'une analyse rigoureuse de la démarche de l'artiste : batailles imaginaires et batailles vécues ; composition de l'oeuvre ; choix des scènes représentées (chocs frontaux, mêlées qui règlent le sort des combats) ; traitement de la nature et des cieux. C'est un travail en histoire de l'art d'un réel intérêt que le Conseil général distingue aujourd'hui et qui vient enrichir la connaissance que nous pouvons avoir d'un peintre qui, au XVIIIe siècle, marqua profondément de son empreinte notre région et dont nous p ouvons encore admirer l'oeuvre dans les musées et les églises du Languedoc et du Roussillon.

 académie des arts et des sciences de carcassonne,prix des arts et des sciences joseph poux 2011,clémentine bollée-legeas,anthony chanaud,isabelle jonc
André Viola, président du Conseil général de l'Aude - Photographie : Gérard Jean.

Les récipiendaires ont été félicités et récompensés ce matin dans le grand hall du Conseil général de l'Aude.